Aller directement à la navigation

Relativisme

Portrait de Filippo-modérateur

François et Benoît : la foi chrétienne est-elle un self-service ?

Temps de lecture estimé : 3 min

Aujourd'hui se termine l'Année de la foi voulue par le pape Benoît XVI, pour relancer notre élan vers Dieu et notre amour pour ce qu'il nous révèle, ce qu'il nous donne à croire, « redécouvrir les contenus de la foi, professée, célébrée, vécue et priée ». À cette occasion, le pape François a terminé l'encyclique Lumen Fidei commencée par le pape Benoît XVI. Voici le passage qui nous intéresse plus spéciquement, dans le paragraphe 48 :

« C’est bien parce que tous les articles de foi sont reliés entre eux et ne font qu’un, qu’en nier un seul, même celui qui semblerait de moindre importance, revient à porter atteinte à tout l’ensemble. [...] Les Pères (ndlr : les grands théologiens des premiers temps de l'Église) ont décrit la foi comme un corps, le corps de la vérité, avec plusieurs membres, par analogie avec le Corps du Christ et son prolongement dans l’Église. [...] L’unité de la foi est donc celle d’un organisme vivant. »

La foi chrétienne est le don de la sagesse de Dieu, pour que l'homme vive de sa vie, en plénitude. C'est un ensemble qui possède une cohésion interne totale. Il est bon de réfléchir sur les conséquences pour nous de cette donnée fondamentale de notre foi.

Une encyclique pour deux papes
Portrait de Filippo-modérateur

Splendeur de la vérité : 50 ans de lumière

Temps de lecture estimé : 8 min

Alors que nous célébrons le cinquantenaire du Concile Vatican II (1962-1965), il est bon pour nous, fils de l’Église catholique, de rendre grâce1 pour les cinquante années exceptionnelles que nous venons de vivre sur le plan doctrinal2.

Avec le Concile, les papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, nous avons assisté à une véritable explosion de lumière. La vision sur Dieu, l’Église et le monde s’est clarifiée d’une manière miraculeuse, comme si le Seigneur, dans sa miséricorde, voulait donner à un monde refusant l’idée même de vérité, une lumière plus forte qu’auparavant aux humbles et aux petits, mais aussi à tous les chercheurs de Dieu.

Portrait de Cat-modératrice

À chacun sa vérité ?

Temps de lecture estimé : 6 min

Le 7 décembre 1990, le pape Jean-Paul II écrivait l’une de ses plus belles encycliques : Redemptoris Missio, pour actualiser le commandement de Jésus à ses disciples : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples... Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde. »

Jean-Paul II place Saint-Pierre
Souscrire à RSS - Relativisme


Dr. Radut Consulting