Aller directement à la navigation

enfants

Portrait de Les Petits Ostensoirs

Les Petits Ostensoirs, pour la promotion de la confession des enfants

Temps de lecture estimé : 2 min

« S'il te plait maman, emmène-moi me confesser ! »

Avez vous déjà entendu cette phrase ? Probablement pas plus qu'on n'a déjà vu un jeune garçon blond demander au beau milieu du désert à un aviateur en rade de lui dessiner un mouton. Pourtant cela pourrait être le début d'une très belle histoire, un cadeau merveilleux à transmettre qui conduit à la rencontre de Jésus et nous transforme en petits ostensoirs, en porte-Christ envoyés dans le monde pour rayonner.

Portrait de P. Thibault de Pontbriand

Quand les enfants d’un quartier pauvre de Dakar font un triomphe en jouant Kirikou au théâtre

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Les enfants du quartier du Point-Cœur de Dakar, devant le Théâtre National Sorano

Note de la modératrice :

Le Point-Cœur de Dakar est une petite communauté située dans le quartier de Grand Yoff, à la périphérie de Dakar.
De jeunes bénévoles, deux séminaristes et un prêtre y vivent une vie toute simple, au service des gens du quartier, donnant une priorité à l’amitié et à la prière.

Cette année, pour la première fois, l’équipe du Point-Cœur a organisé une représentation théâtrale avec trente enfants du quartier. Cette pièce a été un véritable succès, et vous pouvez commander le DVD pour 10€, au profit de cette communauté Points-Cœur du Sénégal. Voir au bas de l'article.
 

Le 22 septembre nous avons joué « Kirikou et la sorcière » au théâtre national Daniel Sorano. Je remercie ceux qui ont bien voulu contribuer à la réussite de cet événement en offrant des places pour nos amis du quartier.

Ainsi, nous avons pu emmener 350 personnes de Grand Yoff et de Keur Massar, dont certains de nos amis qui travaillent sur la décharge de Dakar (Mbeubeus). Ils s’étaient habillés de beaux boubous, enfants et parents pour cette sortie en ville, au théâtre ! Nous leur avions donné rendez-vous près du Point-Cœur, où six bus nous attendaient pour nous y conduire.

La pièce de théâtre Kirikou jouée par les enfants du quartier du Point-Cœur de Dakar
Portrait de Filippo-modérateur

Familles chrétiennes : les monastères du 3ème millénaire

Temps de lecture estimé : 6 min 30

Aujourd’hui, nous assistons à un phénomène inédit dans l’histoire de l’Église. Pour la première fois, le cœur historique de la Foi chrétienne, l’Europe, abandonne presque complètement la matrice religieuse et culturelle qu’elle avait adopté depuis environ 1300 ans, lorsque l’Empire romain est devenu chrétien.

 

Le parallèle avec le tournant du 2ème millénaire

Famille en prière
Portrait de Nénuphar

Em, l'enfant sidéen mal aimé

Temps de lecture estimé : 1 min 30
 

En 2000-2001, a eu lieu mon second séjour à Bangkok, avec l'association Points-Cœur, et nous allions régulièrement visiter des enfants malades dans un grand centre.

Un orphelinat pour enfants malades du sida au Cambodge, photo Cambodia4kids.org Beth Kanter. Cliquer sur la photo pour lire le témoignage les concernant (en anglais).J’y ai rencontré un jour un enfant du nom de Em, atteint du sida.

Dès la première rencontre, Em m’a insultée et m’a demandé de partir, mais je sentais que sa violence cachait une grande souffrance, et qu’il ne voulait pas vraiment que je le laisse. Au bout d’un moment il a accepté de jouer un peu avec moi. Lors de mes visites, parfois il acceptait de jouer un peu avec moi, mais la plupart du temps il m’insultait.

Petit à petit, son état de santé s’aggravait, et il ne voulait plus se nourrir. Il souffrait beaucoup aussi de ce que sa mère était morte, et de ce que son père venait très peu le voir, et qu’il le regardait seulement de loin quand il venait.

Centre de soins pour malades du sida tenus par la congrégation des Camiliens, à Rayong, Thaïlande (www.camillian-rayong.org)
Portrait de UEDLP

UEDLP - Un Enfant Dans La Prière

Temps de lecture estimé : 2 min
 

Prier pour des enfants maltraités et des adultes maltraitants, de toutes confessions.

UEDLP

J’ai retrouvé Archie

Témoignage d'une ancienne volontaire infirmière de l'association ANAK pendant sa mission à Manille auprès des enfants les plus démunis:

ANAK – Un pont pour les enfants

Temps de lecture estimé : 1 min et vidéo de 2 min

Depuis 1998, l’association ANAK-Un pont pour les enfants vient en aide aux enfants des rues de Manille.

À Manille, la fondation Un pont pour les enfants est au service des enfants des rues, avec 3 programmes pour redonner leur dignité aux enfants perdus : enfants des rues (265 enfants dans 15 maisons d’accueil), enfants des bidonvilles, enfants chiffonniers. La priorité de la fondation est le suivi individuel des enfants de la rue pour les aider à se reconstruire malgré leurs blessures profondes.

Souscrire à RSS - enfants


Dr. Radut Consulting