Aller directement à la navigation

Église

Portrait de Cat-modératrice

Le rôle de chaque chrétien dans la mission de l'Église, selon St Jean-Paul II, partie II

Temps de lecture estimé : 2 min 30
 

Sur le chapitre VI de l’encyclique Redemptoris Missio - Deuxième partie : § 71 à 76


Les Laïcs

La mission est la tâche de tous les baptisés. Dès les premiers temps du christianisme, on voit clairement la participation des laïcs, hommes et femmes, et des familles.

Certains domaines peuvent être atteints par l’Évangile surtout à travers les laïcs : le monde du travail, les familles, l’école, la vie politique, économique, sociale et culturelle…

Le Concile Vatican II a rappelé l’importance de la participation des laïcs à la mission, mais ce n’était pas du tout une nouveauté dans l’Église. Si les laïcs doivent participer à l’évangélisation, ce n’est pas seulement pour en augmenter l’efficacité : c’est un devoir et un droit fondés sur le baptême.

Le code de droit canonique et le Concile Vatican II l’affirment ainsi :

Portrait de Cat-modératrice

Le rôle de chaque chrétien dans la mission de l'Église, selon St Jean-Paul II, partie I

Temps de lecture estimé : 3 min 30


Sur le chapitre VI de l’encyclique Redemptoris Missio - Première partie : § 61 à 70


L'Église est missionnaire par nature et toute l'Église est envoyée auprès de ceux qui ne connaissent pas Jésus. Les missionnaires sont des « envoyés spéciaux », mais nous sommes tous associés à la mission. C’est à tous que Jésus a dit : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. » (Mt 28, 19), cet appel du Christ est fondamental dans notre identité de chrétiens.

Les jeunes Églises doivent donc elles aussi envoyer des missionnaires, même si elles souffrent d'une pénurie de prêtres.
La communion entre l'Église universelle et les Églises particulières implique cette collaboration.
« Les “jeunes Églises” ont besoin de la force des Églises anciennes, et en même temps celles-ci ont besoin du témoignage et de l'impulsion des jeunes Églises, de sorte que chacune de ces Églises puise dans les richesses des autres. »

Portrait de Cat-modératrice

Medjugorje et la foi catholique

Temps de lecture estimé : 6 min.
 

Le Pape François a finalement donné clairement son « opinion personnelle » concernant les apparitions mariales actuelles de Medjugorje : « Cette femme n’est pas la mère de Jésus. »

Voilà plusieurs années que la commission d'enquête désignée par Benoît XVI avait déjà rendu ses conclusions au pape François. Il semble que celui-ci ait voulu agir avec tact et prudence, du fait de l'influence mondiale de ce lieu de pélerinage, sur de très nombreux catholiques comme sur de très nombreuses personnes en recherche d'un sens à leur vie.

Plutôt que de prononcer une condamnation officielle niant la véracité des apparitions, le pape a fait de simples allusions depuis plusieurs années, il donne finalement son opinion personnelle (cette opinion ne demandant donc aucune obéissance, ni au niveau de la foi ni au niveau des actes), et il a envoyé sur place Mgr Henryk Hoser, archevêque de Varsovie-Praga, pour s'intéresser à la dimension pastorale du phénomène : plutôt que de chasser les catholiques de Medjugorje, il veut veiller à ce qu'ils y vivent quelque chose d'authentique.

Quelles seraient les conséquences si l'Église condamnait officiellement les apparitions de Medjugorje ?

Portrait de Cat-modératrice

Saint Jean-Paul II : Comment l'Église œuvre pour le développement

Temps de lecture estimé : 3 min 30

Sur le chapitre V de l’encyclique Redemptoris Missio - Cinquième partie : § 58 à 60

Les missionnaires contribuent à l’évangélisation mais aussi au développement des pays pauvres. Mais la contribution spécifique de l'Église consiste surtout à offrir aux peuples non pas plus d'avoir, mais plus d'être, en réveillant les consciences par l'Évangile.

Il faut répondre aux besoins de tous ordres, et les missionnaires y participent, avec leurs écoles, leurs hôpitaux, leurs imprimeries, leurs universités, leurs exploitations agricoles expérimentales. Mais le plus important est d'agir au niveau des mentalités et des comportements : c'est l'homme qui est le responsable du développement, et non l'argent ni la technique. Et la connaissance du Christ permet à l’homme de prendre conscience de la dignité de l’homme, lui donne l’élan et une force pour lutter contre les injustices.

Portrait de Filippo-modérateur

Le christianisme est-il une religion du livre ?

Christ enseignant - monastère Sainte Catherine - désert du SinaïTemps de lecture estimé : 2 min

Pour un grand nombre de personnes, y compris chrétiens, la réponse est « oui », parce que, tout comme les juifs et les musulmans, nous nous référons à un livre sacré que nous disons être Parole de Dieu.

Ces personnes peuvent d'ailleurs trouver que, même s'il s'agit d'une expression qui vient du Coran1, elle n'est finalement pas si mal trouvée.

Mais cette vision ne peut être acceptée ni par les chrétiens, ni par les juifs, car le Coran n'a pas du tout le même statut dans l'islam que la Bible dans le christianisme.

C'est ce que dit le Cathéchisme de l'Église Catholique à l'article 108 :

« Cependant, la foi chrétienne n’est pas une “religion du Livre”. Le christianisme est la religion de la “Parole” de Dieu, “non d’un verbe écrit et muet, mais du Verbe incarné et vivant” (Saint Bernard, homélie miss. 4, 11 : Opera, ed. J. Leclercq-H. Rochais, v. 4 [Romae 1966] p. 57). Pour qu’elles ne restent pas lettre morte, il faut que le Christ, Parole éternelle du Dieu vivant, par l’Esprit Saint nous “ouvre l’esprit à l’intelligence des Écritures”  (Lc 24, 45). »

Pour les chrétiens, la révélation ultime, absolue, qui ne pourra jamais être dépassée, ce n'est pas la Bible, c'est la personne de Jésus, et rien d'autre.
Pour les musulmans, cette révélation ultime, c'est le Coran.

Saint Luc écrivant son Évangile - Livre d'heures du roi Louis XII
Portrait de Cat-modératrice

Est-ce Jésus qui me parle ?

Petite mise au point concernant les signes de Dieu et les révélations

Temps de lecture estimé : 5 min.

Jésus est notre Dieu. Il est infiniment libre, mais il ne sait utiliser sa liberté que pour notre bien, notre bonheur. Et il n'y a pas d'arbitraire en lui, il ne renie jamais sa propre parole.

Le but de la vie humaine est la communion d'amour avec Dieu et avec les autres êtres humains.

Pour nous conduire vers la réalisation de ce but, Dieu nous parle.

À bien des reprises et de bien des manières, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes ;
mais à la fin, en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils qu’il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes.
(Hébreux 1, 1-2)

Le Fils, par lequel le Père nous parle désormais, nous communique sa Parole (c'est-à-dire son être) de bien des façons. Il nous parle par sa vie, par les auteurs bibliques, par l'Église qui est son propre Corps, par sa manifestation dans nos vies, par les personnes qu'il met sur notre route, par nos supérieurs hiérarchiques, par nos prêtres, par nos papes, par des inspirations, des motions, pourquoi pas des visions...

Portrait de Cat-modératrice

Mais puisque je vous dis que les divorcés remariés ne sont pas excommuniés !

Temps de lecture estimé : 3 min.
 

Une fois de plus, un article de presse laisse entendre que l’Église catholique excommunie les divorcés remariés.

Dans cet article du Figaro : Le pape François allège la procédure de nullité des mariages catholiques, Jean-Marie Guénois explique avec clarté en quoi l’expression d’« annulation de mariage » est impropre. L’Église n’annule jamais un mariage valide. Elle n’en a pas le pouvoir, car Jésus a été on ne peut plus clair sur le sujet1. Ce que l’Église permet, c’est de constater la nullité d’un mariage n’ayant jamais été valide.

Mais plus loin dans l’article, l’auteur, qui connaît pourtant bien l’Église, écrit deux fois que le pape François cherche des solutions pour permettre aux divorcés remariés de revenir dans la communion de l'Église. Être exclu de la communion de l’Église, cela veut dire être excommunié. La rumeur de l’excommunication des divorcés remariés a la vie dure… Pourtant, rien n’est plus faux. L’Église catholique n’a jamais excommunié les divorcés remariés.

Communion eucharistique
Portrait de Abbé Damien Verley

Témoignage d'un apostolat auprès des gens du voyage

Temps de lecture estimé : 6 min

Pourquoi un apostolat chez les voyageurs ?

Il y a quatre ans, pour l’année sacerdotale, des prêtres de mon diocèse ont fait venir pour trois jours la relique du cœur du saint curé d’Ars. Parmi eux étaient l’aumônier des gens du voyage.

En suivant les célébrations autour de la venue des reliques, je suis allé à l’Église Saint-Jean-Marie-Vianney dans le quartier des Isards. Grande surprise, en arrivant devant l’Église, de très nombreux enfants, des familles, des chants, de la guitare, une ferveur étonnante ! Premier contact avec le monde du voyage.

Inauguration de la chapelle de Ginestous
Portrait de Filippo-modérateur

« De toutes les nations faites des disciples » : le défi de l'évangélisation mondiale

Temps de lecture estimé : 8 min

Alors que les JMJ de Rio sont maintenant terminées, nous constatons que le pape François marche résolument dans les pas de ses prédécesseurs, dans un effort constant pour remettre l'Église dans une dynamique missionnaire.
En cela, il suit la parole de Jésus, parole finale de l'Évangile selon Matthieu, parole retenue par le pape Benoît XVI comme thème de ces JMJ. Cette parole donne l'ordre à ses apôtres de faire des disciples dans TOUTES les nations, et non seulement dans celles qui présentent un terrain favorable.

Portrait de Cat-modératrice

Incarner l'Évangile dans les cultures des peuples, selon Jean-Paul II

Temps de lecture estimé : 2 min 30

Sur le chapitre V de l’encyclique Redemptoris Missio - Troisième partie : § 52 à 54

Les missionnaires qui vont annoncer l’amour de Jésus dans des pays lointains entrent en contact avec des cultures totalement différentes de leur culture d’origine.

Le christianisme, pendant les deux premiers millénaires de son existence, s’est surtout développé au sein de la culture occidentale, et c’est à travers des mentalités et des intelligences occidentales que Dieu a commencé à se révéler.

Sainte Kateri Tekakwitha, Iroquoise

Pages

Souscrire à RSS - Église


Dr. Radut Consulting