Aller directement à la navigation

éducation

Rendez-moi mes craies (poème)

Rendez-moi mes craies !

Rendez-moi mes ardoises grinçantes, mon tableau poussiéreux, les humeurs d'été, les coups salvateurs de règle, de l'hiver le sérieux, les génies du génitif, les multiplications à la chaîne, les uniformes qui ennoblissent les plus modestes et ceux aux postures vilaines !

Rendez-moi mes après-midi, ma salle de douze élèves, mes dictées obligatoires, les livres parfumés de sueur de pouce, les stylos-plume qui tachent, les buvards qui saignent de labeur et d'envie !

Portrait de Col Lat

Le collège latin : un établissement hors contrat qui s'adapte aux particularités de chaque élève

Temps de lecture estimé : 2 min.

Le Collège Latin est une école particulière installée au cœur du beau Paris (1 avenue Alphand, métro Argentine). Ouverte à tous, elle est spécifique tant par son approche que par sa potentialité. Elle se base sur l’idée de préceptorat, notion éducative privilégiée dans de nombreuses civilisations, de la Grèce antique jusqu’à l’arrivée de l’école moderne. Plus qu’un enseignant, le précepteur se veut un guide cultivant l’autonomie de l’enfant qui lui est confié. Il encadre une petite classe (limitée à douze élèves) considérée comme un lieu d’entraide, de collaboration, et de coopération.

Les résultats ne se sont pas fait attendre, tant les enfants qui lui sont confiés se sentent épanouis au sein de cette approche. Les parents sont soulagés par l’absence de devoirs à la maison, et les élèves sont heureux à l’idée de retrouver leur école. Le niveau de ces derniers s’en est ressenti, ainsi que leur propre participation à la vie familiale extra-scolaire. Chaque enfant a ses talents et ses besoins spécifiques. Le Collège Latin veut y répondre. Il le fait, dans l’intérêt de l’enfant et pour son futur.

Portrait de Filippo-modérateur

Éducation : prérogative de la famille ou de l’État ?

Temps de lecture estimé : 2 min 30

Le Sénat français est en train d’étudier une proposition de loi visant à supprimer l’école à la maison, sauf dans le cas où un médecin agréé déciderait que l’enfant ne peut pas aller à l’école traditionnelle.

Cette proposition est, sans en avoir l’air, un profond changement dans la conception même de l’éducation dans notre société.

La chambre du Sénat
Souscrire à RSS - éducation


Dr. Radut Consulting