Aller directement à la navigation

Sur un site de rencontre chrétien, peut-on refuser de correspondre avec des personnes dans la détresse ?

Portrait de Cat-modératrice

Les personnes sensibles à la souffrance d'autrui, quelle que soit leur religion, peuvent avoir tendance, lorsqu'elles utilisent un site de rencontre, à entretenir la correspondances avec toutes les personnes les plus souffrantes et les plus « paumées » qui les contactent.

Par ailleurs, pour peu que la compassion qui est dans le cœur de ces personnes transparaisse dans leur annonce, elles risquent vite d'être assaillies par toutes les personnes en détresse du site de rencontre, qui peuvent être à la recherche non pas d'un conjoint à aimer, mais d'un(e) infirmier(e) pour prendre soin d'eux et les consoler.

Je ne parle pas des personnes qui vivent des épreuves ou une souffrance qui ne les empêche pas de vivre et de se donner, mais de celles qui ont été brisées par les épreuves, et sont en recherche de quelqu'un qui puissent combler leur vide affectif.
 

Quand la compassion tourne à un attachement affectif dangereux sur les sites de rencontres chrétiensLa compassion est l'une des plus belles choses que l'on puisse trouver dans le cœur d'un être humain. Cependant, un site de rencontre chrétien n'est pas un dispensaire. Si vous acceptez d'entrer dans une correspondance avec les personnes en détresse qui vous contacteront sur le site de rencontres, vous encourrez plusieurs risques :

- Le risque que la personne en détresse s'attache très fortement à vous et que les liens entretenus fasse grandir ce sentiment amoureux, et soient cause de souffrance plus que de consolation pour cette personne.

- Le risque de ne pas savoir arrêter la relation à temps. Plus une relation homme-femme basée sur la compassion mêlée d'un attachement affectif fort dure longtemps, plus il devient insupportable, pour la personne qui reçoit la compassion de l'autre, d'interrompre cette relation. Pour une personne particulièrement sensible à la souffrance d'autrui, il est très difficile de supporter de devenir ainsi cause de souffrance. Le danger est alors de perdre sa liberté et de céder aux chantages affectifs, jusqu'au jour ou la situation sera devenue tellement ingérable que l'on sera bien obligé de tout couper quand même.

- Le risque que votre compassion se transforme petit à petit, dans votre cœur, en sentiment amoureux, et que vous finissiez par épouser une personne avec qui vous ne pourrez pas être heureux(se), si cette personne est trop déséquilibrée, trop enfermée dans sa souffrance ou trop immature affectivement pour pouvoir se donner à l'autre dans le mariage. Le mariage n'est pas la même vocation que celle de médecin ou de psychologue, la relation conjugale, pour être heureuse, doit être une relation d'amour où chacun se donne à l'autre, et, pour les croyants, aide l'autre à cheminer vers Dieu et vers la sainteté.
 

Il faut parfois être tombé(e) dans l'un de ces pièges pour devenir capable de les éviter par la suite. Mais il en reste toujours de profondes blessures, des deux côtés.

Un site de rencontre chrétien n'est pas un lieu où vivre et manifester l'amour de Dieu à tous ceux qui y sont inscrit. C'est un lieu où rencontrer une personne qui soit en accord avec notre cœur, pour pouvoir par la suite s'appuyer sur l'amour vécu avec cette personne pour transmettre l'amour à tous les autres.

 

 

SOS amitié et site de rencontre chrétien, quelle différence ?
Évaluez cet article: 
Moyenne : 5 (1 vote)
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Kikel

Merci pour la clarté et la charité de cet article.

Merci Catherine, pour ce que tu viens d'écrire.

J'ai vécu cette expérience il ya plusieurs années, par téléphone. J'ai réalisé que les limites étaient dépassées lorsque mon interlocuteur a communiqué mon numéro de téléphone à une parfaite inconnue, en l'informant que j'étais psychiatre, ce qui n'était pas le cas, je n'ai jamais travaillé dans un secteur médical ou paramédical. Il faut être vigilant, pour soi et surtout pour la personne qui s'épanche,qui est donc affaiblie, vulnérable dans cette relation qui s'instaure de manière insidieuse (sans que ce soit péjoratif).Merci d'avoir soulevé ce problème complexe et qui peut devenir très douloureux.

Portrait de giby

J'attire les paumées en général.... Le plus gros risque est... que  quand la personne aille mieu, elle ne retrouve sa vrai nature, et s'en aille méchament 

Portrait de Bénédicte44

Merci pour cet article. je trouve qu' il aide à comprendre sa démarche et la démarche de l autre. Je sui qq d' empathique. La détresse de l 'autre me touche. Mais l'empathie ne signifie pas rendre l autre dépendant à soi et en être dépendant. Fonder une relation sur la pitié ou le désir de sauver l'autre n 'est pas ""adulte", est une illusion et je parle en connaissance de cause....eh oui il faut grandir !

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un robot de spam. Vous pouvez taper indifférement des minuscules ou des majuscules.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.


Dr. Radut Consulting