Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Comment résister à la tentation de la chair ?

Domaine:
Question développée: 

De famille catholique pratiquante, j'ai toujours été éduquée dans l'idée de trouver un jour un mari, de fonder un foyer, une famille, et de cheminer ensemble vers le Ciel, et on ne m'a rien imposé, c'est ce dont je crois.


J'ai 27 ans, je suis sage et sérieuse, les gens me trouvent belle, gracieuse, gentille, agréable, bref, j'ai selon eux absolument tout pour être une bonne épouse. Pourtant, j'ai beau prier, réciter des neuvaines, me confier à Dieu, à la Ste Vierge, fréquenter du monde (soirées, diners, mais aussi veillées de prières, camps cathos, JMJ, etc), je n'ai toujours pas rencontré l'homme de ma vie. Personne. Je dois être sortie en tête à tête avec un garçon qu'une seule fois dans toute mon existence, et ça n'a abouti à rien. Et il est aussi très rare que je tombe sous le charme de quelqu'un.


Pourtant, depuis quatre ans déjà, je vois de temps en temps, dans ces événements, un homme qui m'a toujours attiré, mais que je fuis raisonnablement car il est libertin. Je crois qu'il ne peut se passer quelque chose de sérieux entre lui et moi, alors je préfère le fuir, malgré l'attirance que j'ai pour lui, la seule fois dans ma vie que j'éprouve cela pour quelqu'un. Mais voilà, on ne fait pas exprès de se revoir dans ces événements, nous avons le même cercle d'amis. Et on ne peut s'empêcher de se parler dans ces événements, alors on apprend à se connaître, et le courant passe malgré la distance que je mets entre lui et moi. Et lui respecte mon choix. Mais cette année, il m'a avoué avoir des sentiments pour moi et qu'il ne pouvait plus tenir. Et moi je reconnais être attirée par lui. Et tout ce que j'ai cru construire sur ma Foi est prête à vaciller car j'hésite à me laisser aller, au risque de tout perdre.

Mais si c'est le seul homme qui m'a jamais attiré ainsi, est-ce que vous croyez que c'est la mission que j'ai, d'arriver à le convertir ? A lui faire comprendre quelle est ma vie, quelles sont mes espérances et ce qu'est la Foi ? Ou dois-je le fuir ? Si je le revois (ce que je m'applique à ne pas faire depuis 4 ans pour éviter le drame), est-ce jouer avec le feu ? Plus je le vois et plus il m'est difficile de ne pas céder à ses avances... Et d'un autre côté, je me dis aussi que peut être, je resterai seule toute ma vie, et alors le fait de m'être laissé aller une fois avec le seul homme que je n'ai jamais aimé, ce n'est pas tant pécher que ça.... C'est de plus en plus dur de le fuir et j'aimerais beaucoup avoir vos impressions et conseils. Merci beaucoup

 
 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour à vous,

D'abord je voudrais vous dire que je prie pour vous, car en tant que femme je peux comprendre combien vous devez souffrir de cette situation.

Le point le plus important, c'est que l'on ne doit jamais épouser quelqu'un pour le convertir ou pour le changer. Dieu ne nous donne jamais cette mission, et ceux qui se marient dans cette idée-là n'en retire que des souffrances et des déceptions. Je connais un certain nombre de cas dramatiques.

Un mariage ne serait d'ailleurs pas valide si on n'épouse pas la personne inconditionnellement mais dans l'idée que l'on va la changer. Si vous choisissez d'épouser cette personne, vous devrez vivre avec ce qu'il est, et probablement vivre votre foi dans une grande solitude.

Réfléchissez à ce qui compte vraiment le plus au monde pour vous. Si c'est Dieu, je vous conseille très fortement d'éviter au maximum de rencontrer ce garçon, et si vous le voyez, d'éviter de passer du temps avec lui. Pour faire cela, vous devez vous appuyer sur la confiance que Dieu veut votre bonheur, et vous conduira sur le chemin qui mène à votre plus grand bonheur.

À 27 ans j'étais dans la même solitude que vous, et j'en souffrais terriblement. J'avais déjà eu des tentations, peut-être y aurais-je succombé si Dieu n'avait pas conduit les évènements de manière à ce que cela me soit impossible. J'ai choisi de suivre Dieu et de le choisir en toute choses. Il m'a conduite sur un chemin bien douloureux, mais il m'a libérée de la solitude et conduite vers un très grand bonheur.

Si vous avez peur de votre faiblesse, la voie la plus humble et la plus efficace, c'est de dire à Dieu que vous l'aimez plus que tout, que vous avez confiance que le vrai bonheur ne peut venir que de Lui, et de lui demander de vous mettre des bâtons dans les roues si jamais vous êtes trop tentée et décidez de succomber.

Dieu exauce généralement ce genre de prière. Il nous pardonne aussi si nous tombons. Mais si vous faites l'expérience d'unir votre corps à cet homme en dehors du mariage, même si Dieu vous pardonne et vous aide à aller de l'avant par la suite, vous risquez d'en payer un prix amer sur les plans psychologique et affectif.

D'abord bravo!Je suis stupéfait et encouragé par ce témoignage avant -d'expérience-j'en ai peur-que vous ne succombiez très bientôt- qu'une femme ait le courage de parler de ces questions.

J'ai vécu la même situation comme garçon.

Permettez moi plusieurs remarques.
Elles sont longues, mais vécues.

Je dois dire que dans ma vie, je n'ai pas tenu. J'étais comme vous-Diplômé-suffisamment beau garçon pour être séduisant-cultivé-sportif-Et puis il y a eu un accident dans ma vie-Cet accident -pas un accident amoureux-un vrai accident- a détruit mes chances de conduire ma vie normalement. Cet accident m'offrait deux possibilités-Espérer que Dieu allait me guérir-en priant. Dieu ne m'a pas guéri, il m'a juste parlé-Une seule fois,j'ai eu cette grâce. Jamais plus depuis. Et Jouir-jouir pour que ma situation de beau gosse diplômé soit profitable et par secret espoir qu'une femme pourrait m'aimer malgré ma nullité-mon improductivité pour la société-je n'ai jamais gagné un salaire de ma vie.J'ai alors fait l'amère expérience que le sexe peut être le dernier rempart avant la désespérance vu d'un homme.
Je dis donc d'être très prudent. Soyez d'abord certaine que cet homme libertin, ne soit pas non plus attiré par une femme dont la pureté lui fait oublier qu'il est nul.Comme si une femme de votre pureté lui était un cadeau du ciel, qui allait le rendre fier(et j'espère bien que votre mari sera fier de vous,c'est la plus belle chose qui puisse arriver à un homme),qu'il allait ensuite refiler à un autre, quand ce cadeau de son aveu intime, ne lui permettra plus d'être fier de lui-même.

Nous,les hommes sommes ainsi faits que nous croyons en l'engagement. Et nous ne supportons pas l'idée d'un engagement non tenu. Dans le cadre de cet engagement,il n'est pas question d'amour. Il est question de oui ou non.

Nous regardons donc une fille restée vierge jusqu'au mariage comme une fille capable de tenir ses engagements.

Nous admirons également en elle une fille qui s'aime, se respecte.

D'expérience, j'ai croisé de nombreuses filles en âge de se marier. Je peux vous garantir qu'une femme qui a couché avant le mariage, cela se voit, se ressent(timidité envolée, distance envolée, respect de soi envolé aussi parfois, souplesse, pureté, et je dirais même beauté envolée)

Derrière la virginité se cache bien souvent une timidité que nous mystérieusement-ne retrouvons plus chez les femmes ayant fait l'expérience de l'amour avec un autre homme.

D'abord parce que le corps donné par une femme à l'amour de jeunesse, entraîne un désir plus difficile encore à contenir une fois la virginité consommée. Je ne dis pas cela pour moraliser; je m'en fiche.

Je dis cela parce que vraiment une femme vierge a une douceur en elle qui est vraiment très attirante, très belle,le reflet de Dieu, qui a fait l'homme et la femme à son image.Il y a une grande poésie derrière, qui donne envie de réserver l'amour courtois à cette femme qui se sera préservée, un amour courtois qui durera une vie entière. Vraiment croyez, j'espère, en êtes vous convaincues, que nous,garçons sommes réellement très sensibles à l'engagement tenu par les femmes. Surtout dans cette société féministe, qui nous amène à assimiler les femmes à des requins.
Ensuite, il ne faut jamais oublier que l'amour vrai est un miracle. Je le pense vraiment. Comme si les sens s'ouvraient non seulement dans l'accord de deux corps mais également que Dieu-mystérieusement-invisiblement- entourait cet amour humain d'une bénédiction-le soleil brille alors à l'intérieur(dans les corps et les âmes des deux époux) et à l'extérieur(Dieu nous sourit par des signes).
Je n'ai pas tenu pour plusieurs raisons.
1) le sexe avant le mariage est vu, dans le travail et dans le "monde" comme un signe de virilité.Plus un homme en accumule,et devient un homme à femmes, plus il semble éveiller la confiance des femmes.
2) l'amour féminin est incroyablement beau: se donner à un homme c'est réellement lui ouvrir les voies de Dieu. Soyez en vraiment certaines,vous les femmes chrétiennes. Je l'ai expérimenté avec une fille chrétienne. A qui je dois cela de m'avoir aimé avec amour-et de m'avoir montré à un moment où toute ma vie me montrait à moi-même que j'étais un nul(-ce qui d'ailleurs c'est confirmé depuis-je suis au chômage-j'ai un handicap-apparu progressivement qui m'empêchera de ne jamais gagner ma vie-mais à l'époque je pouvais encore faire croire avec mes beaux diplômes et ma belle gueule-que j'allais pouvoir être l'homme idéal). C'est donc une femme-pour laquelle j'ai beaucoup prié ensuite-qui m'a permis de croire en moi-malgré que tout me tirait vers le bas-intérieurement.

3) Attention, la séduction est un jeu qui disparaît dès la jouissance donnée. La séduction éveille sans doute l'amour chez une femme, chez l'homme elle éveille l'engagement et le respect. Je dirai que séduire un libertin, c'est séduire un homme dont la séduction est tournée vers la jouissance-qui tourne vers la mort-la consommation-l'horizon horizontal-mécanique et non vers la poésie-l'élevation de l'amour humain par l'amour divin. L'amour humain-va bloquer- parce que l'homme-le mâle ne se conçoit pas sans limites à dépasser. Ces limites à dépasser sont des limites différentes pour un homme et pour une femme.

Je trouverai surprenant pour vous-de vous laisser séduire-le pêché commence,et finalement l'échec sentimental qui va immédiatement en découler-dans le jeu de séduction français du moins-il paraît qu'en Angleterre, ce sont les femmes qui séduisent-par un homme qui s'en fout de vous séduire. Car s'il est libertin, il sait ce que les femmes veulent pour être séduites. Il ne sait pas ce que vous vous aimez pour être aimée.

Ne soyez pas séduite. Cherchez un homme qui vous aimera, non qui vous séduira.

Je dirai, que l'amour avant le mariage est un paradoxe. Il va vous rendre belle, l'explosion du corps dans le mariage va vous rendre plus belle dans les premiers mois, et puis quelques temps plus tard, le pêché, et la séduction passée, l'amour n'étant pas là depuis le début-alors que la séduction le laisait croire- votre beauté va être teintée d'une indescriptible tristesse.

Alors voilà,pour moi le pêché de virginité n'est pas finalement le sujet.

Le sujet ce sont les autres pêchés. Etes vous assez engagée dans des activités qui vous portent réellement-vers les autres-s'occuper de personnes handicapées mentales par exemple-de gens qui ne peuvent rien-qui ne pourront jamais rien faire-ni gagner de l'argent-ni être autre chose qu'un poids à cette société qui n'autorise que les gens qui appartiennent aux catégories définies par le politiquement correct pour être aimées-

Au lieu donc de vous poser la question du bien que vous attendez d'un homme, posez vous la question fais je assez de bien?

Alors Dieu vous répondra. Il vous enverra un mari.

Mieux vaut femme mal mariée, que femme bien entretenue disait on dans l'ancien temps. Si vous êtes capables d'aimer, si vous voulez être aimée, apprenez à être pauvres. Quittez votre travail. Prenez un apostolat. Prenez des risques. Ne vous laissez pas enfermer quelque part.Le travail est source de tentations, tout le monde le sait.
Choisissez d'aimer un homme, sans attendre qu'il vous aime en retour. Alors Dieu vous trouvera un autre homme, qui sera le bon, quand il aura découvert que vous aurez aimé des hommes nuls-sans intérêt-faux-lâches- et cons- alors Dieu vous trouvera Votre chevalier!

Je vous le souhaite de tout coeur. Ce chevalier sera fier d'être votre chevalier servant et votre coeur comme celui de Dieu sera comblé par ce dernier, qui n'aura ni oublié que l'amour humain seul ne peut grandir sans un minimum de vérité, ni que sans un minimum d'amour, la vérité ne peut faire grandir cet amour.

Portrait de Cat-modératrice

Je vous prie de m'excuser, François, de ne pas publier votre deuxième commentaire, mais il est rempli de jugements et d'accusations sans fondement. Nous nous engageons à ce que les personnes qui publient des questions ou des "révoltes" ne soient pas agressées  ni jugées dans les commentaires, afin qu'elles puissent s'exprimer librement.

De famille catholique pratiquante, j'ai toujours été éduquée dans l'idée de trouver un jour un mari, de fonder un foyer, une famille, et de cheminer ensemble vers le Ciel, et on ne m'a rien imposé,

Bonjour,

J'essaie de répondre par rapport à vos écris, dans un premier temps. Tout d'abord, je prie pour vous comme Catherine. Je comprends tout à fait ce que vous ressentez, ayant été moi même confrontée à celà.

Vous écrivez que vous avez été éduquée dans l'idée de trouver un jour un mari, fonder un foyer, etc...et que rien ne vous a été imposé...je trouve cela très bien de la part de vos parents...éducation, conseils et liberté après de conduire votre vie.


 Pourtant, j'ai beau prier, réciter des neuvaines, me confier à Dieu, à la Ste Vierge, fréquenter du monde (soirées, diners, mais aussi veillées de prières, camps cathos, JMJ, etc), je n'ai toujours pas rencontré l'homme de ma vie. Personne.

Vous avez beau prier, implorer la Ste Vierge, fréquenter du monde, rien ne se passe. Peut être faut il continuer à cheminer et essayer de voir si vraiment le Seigneur vous appelle à la vocation du mariage.

Avez vous un accompagnement spirituel, celà permets de discerner nos vies, nos questions, etc...et d'être après plus en paix. Par un dialogue avec un accompagnateur ou (trice), cela permets d'y voir plus clair.

Et lui respecte mon choix.

Mais cette année, il m'a avoué avoir des sentiments pour moi et qu'il ne pouvait plus tenir. Et moi je reconnais être attirée par lui. Et tout ce que j'ai cru construire sur ma Foi est prête à vaciller car j'hésite à me laisser aller, au risque de tout perdre.

Cette homme qui a l'air libertin et qui pourtant à l'air d'avoir des sentiments pour vous, vous dit, qu'il respect votre choix. Peut être alors, pourriez vous continuer a essayé d'avoir une relation amicale dans un premier temps et lui dire vraiment votre manière de voir les choses ! Dites lui que vous aimeriez faire un début de chemin avec lui, mais sans rien précipiter. Apprenez à vous découvrir, communiquez ensemble et si il tient vraiment à vous et vous à lui, alors essayez de tenir sur le coté chair. Je ne dis pas que c'est facile, mais je pense que l'on peut y arriver. Il ne faut peut être pas tout laisser tomber, apprivoisez le doucement.

Mais si c'est le seul homme qui m'a jamais attiré ainsi, est-ce que vous croyez que c'est la mission que j'ai, d'arriver à le convertir ?

Est-ce le convertir dans la foi catholique ou convertir dans vos idées, d'attendre le mariage pour "coucher avec lui" ? Car le convertir sur le plan de la foi, vous pouvez essayer de l'évangéliser, mais on ne peut pas changer une personne comme ça.

Par contre, je crois vraiment que si il vous aime, il peut attendre le mariage. Peut être essayer d'aller faire des retraites pour les célibataires ou sur les futurs fiancés...cela pourrait l'aider à voir clair aussi.

A lui faire comprendre quelle est ma vie, quelles sont mes espérances et ce qu'est la Foi ? Ou dois-je le fuir ? Si je le revois (ce que je m'applique à ne pas faire depuis 4 ans pour éviter le drame), est-ce jouer avec le feu ?

Jouer avec le feu, peut être bien que oui. Mais essayer de faire un bout de chemin ensemble et si vous êtes vraiment certaine de votre foi, de vos convictions, soyez respectable avec vous même, garder votre virginité jusqu'au bout et attendez le mariage.

Par contre, si vous sentez que vous risquez de faiblir et de vous jeter dans le feu, alors, je vous conseille de vite laisser ce bout de chemin et de continuer à faire confiance au Seigneur.

Et d'un autre côté, je me dis aussi que peut être, je resterai seule toute ma vie, et alors le fait de m'être laissé aller une fois avec le seul homme que je n'ai jamais aimé, ce n'est pas tant pécher que ça....

En ce qui me concerne, je ne suis pas d'accord avec vous, de vous dire : allez, puis finalement, je me laisse aller et je vais avec cet homme et puis on verra bien la suite....

Je vais vous raconter mon expérience

J'ai aimé il y a plus de vingt ans, un jeune homme qui était libertin aussi. J'avais vraiment des sentiments forts pour lui. Mais, j'avoue que je me suis contenue jusqu'au bout de ma relation avec lui. Un jour, que j'étais chez ses parents qui étaient absents, après un déjeuner, nous avions envie de nous embrasser. Bon, je me suis dis un petit bisous, ne fera rien de mal...d'ailleurs j'avais déjà eu des baisers auparavant avec lui. Puis, mon corps  était réactif aux avances de Pierre...et je me suis laissée entrainer avec lui dans sa chambre...mais je lui ai dis : Pierre je ne peux pas, car je ne suis pas certaine de tes sentiments et moi, par contre, je suis certaine des miens. Si, l'on va plus loin que des simples câlins (ce que l'on a fait ! ) et que tu n'es pas fidèle dans ton amour envers moi, je sens que je vais être malheureuse...

Et bien, Pierre, a compris et après nos tendres câlinous...qui étaient pour moi, la première fois, il m'a respecté et n'a pas été plus loin. Puis, ensuite, il m'a dit : Evelyne, je t'ai respecté, car je t'aime, mais pas de la même manière que toi, je ne me vois pas me marier (nous étions jeunes 20 et 21 ans) et je ne veux pas te faire du mal.

Je l'ai beaucoup remercié de son respect pour moi et de son humilité à me dire et me faire comprendre qu'il ne serait certainement pas près à être fidèle...on s'est beaucoup écris après et j'avoue que même après  ces tendres câlins, j'ai été tout de même triste, car je l'aimais vraiment et ces câlins n'ont pas été anodins...ça été mon seul être aimé, vingt ans plus tard, je suis tjs célibataire, Dieu m'a emmené dans un chemin douloureux comme Catherine. Pour le moment, je ne fais pas encore tout à fait fasse de ce chemin, je suis encore en recherche et je me dis :  tout de même Dieu a voulu que je me respecte avant tout, il a pris précautions de moi, de mon corps, de mon côté affectif qui est très sensible et il m'a permis d'avoir eu une relation avec Pierre qui m'a montré tout de même qu'il y avait des hommes respectueux, même si ils sont libertins.

Pour le moment, je vascille entre deux vocations, je continue à cheminer avec mon père spir. et surtout Dieu, car je sais et en vous écrivant, celà me fait, réellement découvrir combien Dieu m'aime, pour m'avoir préservé de quelqu'un que j'aimais mais qui lui, n'était pas certain de ses sentiments.

Vous voyiez, j'ai envie de vous dire merci de votre question, car celle ci, me fait découvrir vraiment l'amour de Dieu pour nous. Je n'avais jamais vu la chose comme ça, avant votre écris !

Soyez certaine que quelle que soit la décision que vous allez prendre, si vous vous appuyez vraiment sur Dieu, il ne vous laissera pas seule. Je prie pour vous.

 

 

 

Bonjour Evangéline,

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me raconter votre expérience. Elle m'est très utile dans ma démarche actuelle. J'ai vraiment besoin de ce genre de conseil car jamais je ne m'étais posé la question de devoir résister ou non, puisque j'espérais rencontrer, tout simplement, quelqu'un pour qui la question de 'avant / après le mariage" ne se posait pas.

Et comme je l'expliquais dans mon 1er message, j'ai peur aussi d'être faible car c'est la première fois qu'un homme s'intéresse autant à moi. C'est cette faiblesse que j'essaie de vaincre, et je n'ai jamais autant prié que depuis que m'est venue cette tentation. C'est une épreuve de la Foi assez terrible, mais très enrichissante aussi.

En réalité, je ne crois pas avoir peur de le revoir lui, j'ai envie de le revoir, mais j'ai peur de moi, de ma faiblesse et de ma réaction. Lui, je crois qu'il me respecte assez pour ne pas me forcer la main. Il ne l'a jamais fait, et c'est ce qui me touche, pour un homme que j'ai vu maintes fois séduire des femmes de façon presque machinale.
Mais j'ai peur aussi de me retrouver devant un homme manipulateur, qui a compris comment me séduire, en faisant croire qu'il accepte mon choix, un peu comme un Valmont qui me prendrait pour Mme de Tourvel, pour ceux qui connaissent le roman des Liaisons Dangereuses.
Je voudrais, si vous le pouvez, vous demander de prier pour moi afin de ne pas succomber, et d'avoir assez de force pour le faire patienter, jusqu'à découvrir s'il est véritablement amoureux de moi ou s'il joue un jeu pour m'avoir. Et surtout, que j'arrive à avoir assez de force et de convictions pour ne pas céder.
J'avoue, à force de prières et de réflexions, préférer largement sacrifier ce seul amour naissant pour la Gloire de Dieu, quitte à rester célibataire toute ma vie, plutôt que de sacrifier mon amour et ma Foi en Dieu pour un seul petit plaisir, sans doute sans lendemain.
Mais c'est un combat quotidien que je mène actuellement, entre le désir de me laisser aller, et celui de plaire à Dieu. C'est terrible et je ne souhaite cela à personne. Heureusement que cet homme habite loin !

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour à vous,

Je me permets de vous répondre sur deux points, bien que votre message s'adresse à Évangéline.

- Attention, même s'il est prêt à respecter votre volonté d'attendre jusqu'au mariage, peut-être n'a-t-il pas la même conception du mariage que vous. Sera-t-il prêt à vivre le mariage comme un engagement indissoluble, à s'engager à chercher à surmonter les épreuves de couple ? Est-ce que pour lui la durée d'un mariage n'est pas conditionnée à la durée du sentiment amoureux, que beaucoup de gens à notre époque considèrent comme quelque chose qui est indépendant de notre volonté, alors qu'en réalité l'amour, et même le sentiment amoureux, se cultivent et peuvent se guérir en cas d'épreuves.

- Ne pensez-vous pas que votre relation et vos rencontres avec cet homme sont une des causes du fait que vous ne rencontrez personne d'autre ? Si votre cœur et votre esprit sont habités par cet homme, même sans vous en rendre compte, vous ne vous rendez pas disponible pour une autre rencontre. Beaucoup d'hommes sentent quand une fille n'a pas le cœur complètement libre. Je vous renvoie à mon article « Si je t'aime, prends garde à toi ! ». Si vous décider de ne pas aller plus loin avec cet homme, vous risquez de nuire fortement à votre vie amoureuse en continuant à le rencontrer.

Courage à vous dans votre combat !

Bonjour Cat,

Merci encore une fois pour votre réponse.
Vous avez raison sur sa vision du mariage et de l'engagement, je crois que toute personne qui n'a pas la foi aura du mal à accepter cette vision du couple et de l'engagement, assez réductrice par rapport aux plaisirs et à la consommation sexuelle que le monde actuel nous incite à avoir. C'est très difficile dans le monde dans lequel nous vivons de trouver sa place et d'affirmer ses propres convictions.
Ce que je sais c'est que je ne suis pas pour une consommation sexuelle du couple, et je ne serai pas croyante, ça serait de même. Donc de ce côté là je me sens assez protégée.
Et puis je prie beaucoup depuis cette épreuve de la vie, j'ai trouvé une direction spirituelle, et je me mets sous la protection de Sainte Maria Goretti et de Marie Madeleine.
On m'a conseillé de fuir cet homme mais je ne pourrai jamais car nous avons des amis en commun, je le reverrai toujours et ça ne remettra qu'au "lendemain" le problème. A moins de m'enfuir au Carmel ou de partir 3 ans en humanitaire, et de couper les ponts avec tous mes amis !!
donc je pense que la solution la plus probable, c'est de prier pour que Dieu me donne la force de résister, et de lui faire comprendre mon point de vue pour qu'il accepte celle que je suis. Si je ne risque pas cette confrontation, il saura que je le fuis et ça ne fera que l'encourager à me chercher, et si je faiblis j'ai peur que cela devienne violent. C'est la nature humaine.
Donc je me mets sous la protection divine et j'ai confiance. Si j'arrive à surmonter l'épreuve je serai "gagnante", et si je faiblis je ne considèrerai pas cela comme un péché grave car j'aurai tout fait pour m'en défendre. Et je n'arrive toujours pas à croire que faiblir sous le poids de l'amour est un péché grave. C'est une faiblesse humaine que Dieu ne peut pas condamner si on reconnait que c'en est une. Il me pardonnera. Mais comme j'ai décidé de me mettre sous sa protection entière je suis certaine que je ne faiblirai pas.

Et non mes rencontres avec cet homme ne sont pas la cause du fait que je n'en rencontre pas d'autres. En fait j'ai aussi réfléchi à ce problème et si je n'arrive à rencontrer personne d'autre c'est bien parce que je suis à la recherche de l'idéal, non pas physique, mais spirituel. Mon esprit est finalement habité par aucun homme, mais par Jésus ! Sauf que là, première fois dans ma vie, je n'arrive pas à éloigner l'intérêt que j'ai pour l'homme qui est la cause de mes tourments. Donc il faut que je combatte ce cas difficile, non pas en fuyant mais en affrontant. Au risque de perdre la victoire... Mais Dieu est là et je suis certaine que j'en sortirai victorieuse.
Qu'en pensez-vous ?

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour !

Je trouve que tout ce que vous écrivez là est très sage, et juste spirituellement.

Vous dites « Mon esprit est finalement habité par aucun homme, mais par Jésus ! » Parfois Dieu empêche que quelqu'un rencontre l'âme sœur, pour se réserver la personne. Avez-vous déjà discerné si vous étiez appelée à la vie consacrée ?

Sinon, mon mari et moi, avant de nous rencontrer, avions aussi de très grandes aspirations spirituelles. Nous avions un grand nombre d'amis, mais aucun ne nous correspondait. C'est grâce à un site de rencontre chrétien, où j'avais exprimé mes aspirations dans mon annonce, que nous avons pu nous rencontrer.

C'est pour aider les personnes qui ont de telles aspirations que nous avons créé notre site de rencontres. Avez-vous déjà essayé un site de rencontres chrétien ? Il y en a plusieurs. Le nôtre est gratuit.

Bonjour,
Vous dîtes qu'après maintes neuvaines etc vous ne rencontrez personne... mais il y a déjà quelqu'un dans votre tête. Et cette personne a des sentiments pour vous... Alors peut être que Dieu ne vous présente personne d'autre, car la réponse est là sous vos yeux... Tout le monde peut changer, j'en suis la preuve vivante. Ne croyez vous pas qu'il va finir par se lasser de toutes ces femmes ? Si c'est le plan de Dieu que vous soyez ensemble alors cet homme changera. L'Amour peut tout. l'Amour transforme. Demandez à Dieu un discernement, Il vous répondra à travers la Bible. Si c'est lui, ou pas. Bien à vous.

Portrait de Cat-modératrice

Attention, on ne peut pas construire une relation avec quelqu'un en partant du principe qu'il va changer ! Dieu veut que nous utilisions notre raison dans les choix de vie que nous faisons. Les sentiments ne sont pas le premier critère pour discerner la volonté de Dieu.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting