Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

nudité dans le couple

Question développée: 

la nudité dans le couple est elle acceptable ? 
la chasteté n’impose t elle pas la pudeur conjugal ?

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Filippo-modérateur

Il est beau et bon de contempler comme un don de Dieu le corps de l'être avec lequel on s'est engagé devant Dieu pour la vie, l'être aimé et désiré, spirituellement et charnellement.
Dieu a voulu que nous regardions le corps de l'autre de cette manière, et non avec convoitise, comme quelque chose à manger.

Le vêtement sert entre autre de protection par rapport au regard de l'autre.
Quand on vit l'amour vrai voulu par Dieu dans le mariage, il n'y a plus lieu de se protéger de l'autre. Au contraire, il est bon de s'ouvrir à lui, de se livrer à lui, de lui montrer qu'on lui fait confiance pour avoir un regard juste sur nous.

Si Dieu a créé le corps, ce n'est pas pour le cacher. Avant le péché originel, Adam et Ève, comme on sait, étaient nus et n'avaient pas honte l'un devant l'autre. Avec le péché originel, ils ont eu honte d'être nus.
Dieu n'a pas laissé l'homme dans cette position misérable, et il a envoyé son propre Fils pour sauver l'amour humain, pour enlever cette honte.

La nudité dans le couple n'offense donc en aucune manière la pudeur quand elle est vécue en esprit de simplicité et de communion des cœurs et des corps.

merci de votre commentaire très clair sur la pudeur dans le couple
c'est une question que nous nous posons avec mon épouse depuis notre union pour certains moments !
autant la nudité dans le quotidien comme le partage de la salle de bain nous parait '' naturelle'' et normale. autant dans l'intimité de la chambre conjugale, notre approche est différente
mon épouse souhaite vivre dans la chasteté et lors des moments d'union charnel, le nudité totale lui parait être comme une exhibition des corps pour générer le désir, l'envie..ce qu'elle ne souhaite pas et moi non plus.
Pour être clair, elle conserve sa tenue de nuit ( chemise) et l'éclairage doit demeurer faible. ( désolé de ces confidences)
sommes nous dans l'excès ?
notre attitude est elle compatible avec notre Foi ?
merci de votre éclairage

Portrait de Filippo-modérateur

La Parole du Seigneur, mise en lumière et actualisée par l'enseignement de l'Église, nous éclaire pour bien saisir ce qu'est la chasteté.
Une fois que nous avons bien pris connaissance de tout cela, et que nous le mettons en pratique de tout notre cœur, c'est ensuite la vie propre de chaque couple qui se développe dans la grande liberté des enfants de Dieu. Dieu nous donne des indications pour faire grandir l'amour, et le plus souvent, il nous laisse libre de vivre tout cela en suivant ce que nous dicte notre cœur.
 
Le cri d'Adam voyant Ève lors de son réveil (elle était évidemment nue) fut : « Voici l'os de mes os et la chair de ma chair ! ». La première parole d'Adam qu'on nous rapporte est un cri d'émerveillement devant la beauté de la créature qu'il a devant lui, spécifiquement de la beauté de son corps, puisqu'elle n'a encore rien dit (voir le deuxième récit de la création du monde, Genèse 2, 23) Ce n'est qu'après le péché originel qu'il y a eu honte de la nudité entre les époux (Genèse 3, versets 7 et 10), que la nudité est devenue problématique.
J'ai énoncé ce qui précède pour aboutir à la conclusion qu'il n'y pas d'exhibition dans le fait de montrer son corps nu à son conjoint. Il est naturel de se montrer l'un à l'autre dans tout ce que l'on est.
 
Nos représentations de ce qui est ou pas de l'exhibition ou un manque de pudeur sont souvent le fruit de notre passé, de notre culture, et il est normal que certaines choses nous mettent à l'aise et d'autres non. C'est là que la communication entre époux est importante, une communication aimante et patiente, pour que chacun puisse exprimer ses désirs, réticences et hésitations. Le couple construit sérieusement sa vie intime lorsqu'il y a un dialogue qui accompagnent les actes de la vie conjugale. Chacun est conduit à accepter certains changements de regard et d'attitudes par amour pour l'autre, chacun est conduit aussi, à l'occasion, à patienter face à un éventuel blocage de l'autre, tout cela dans la plus grande délicatesse.
 
Concernant le désir ou l'envie de l'autre, le corps de l'autre est fait pour être désiré, le corps est « conçu » par Dieu pour être désirable, il est un don de Dieu, une réalité qui nous conduit à Dieu, et, comme tel, il est désirable.
Le désir de s'unir au corps de l'autre est voulu par Dieu, ce désir est tout-à-fait bon. Tant qu'il ne se réduit pas à un désir égoïste de voir l'autre uniquement comme un simple objet pour satisfaire mon plaisir, le désir de l'autre fait parti de ce joyau aux innombrables facettes qu'est l'amour conjugal, cet amour que Dieu a voulu imaginer entre les époux pour leur bonheur et leur croissance en humanité et en sainteté. Le désir mutuel bien ajusté est un facteur de construction du couple.
Ce que Dieu a déclaré bon, regardons-le nous aussi comme bon, c'est cela qui fait de nous des maris et des femmes selon sa volonté, c'est cela qui nous sanctifie dans le mariage, c'est cela qui fait du couple une image de Dieu (voir Genèse 1, 27).
 
Pour alimenter notre réflexion sur l'amour, en particulier conjugal, je renvoie à l'encylique « Deus caritas est » (Dieu est amour) du Pape Benoît XVI, parue en 2005. Les paragraphes 2 à 5 se lisent très vite et nous montrent que Dieu n'est certes pas l'ennemi de l'amour-passion, l'eros grec, mais qu'il veut en faire un outil de l'unification de l'homme dans l'amour, qu'il veut guérir l'eros, le faire mûrir, le faire parvenir à la sa vraie grandeur. Le pape nous dit : « Oui, l’eros veut nous élever “en extase” vers le Divin, nous conduire au-delà de nous-mêmes. »

La nudite dans un couple renvoie comme tout autre sujet d'amour à la manière dont sont vécues les choses... Bien au delà du fait d'être devetu, la manière dont nous nous comportent dans cette intimité, dont nous bougeons, les postures que nous prenons, confirment ou infirment au co traire la présence de respect... Le corps peut être beau, s'il reste synonyme de grâce, de sensualité pudique...

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting