Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Faut il être croyant pour aller au paradis ?

Domaine:
Question développée: 

Faut il être croyant et ne jamais douter de Dieu pour aller au paradis ? Que pensez vous des personnes qui se mettent à la religion quand la mort approche ?

 
 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonsoir, 

le Paradis, c'est être avec Dieu. Dieu nous a créés comme des êtres à son image. Nous sommes faits pour être unis à lui et être unis les uns aux autres. C'est pour ça que l'enfer consiste dans le fait d'être séparé de Dieu.

D'après la doctrine catholique, ceux qui vont en enfer sont uniquement ceux qui rejettent Dieu juste après la mort. Sur terre, nous ne pouvons pas décider en toute liberté. C'est seulement quand nous verrons Dieu à la mort que nous saurons vraiment si nous souhaitons vivre auprès de Lui. Si, en pleine liberté, comme le démon, nous décidons de rejeter Dieu, alors nous serons pour toujours séparé de lui, en enfer.

Donc, il est tout à fait possible de douter de Dieu avant la mort tout en étant proche de Lui sans le savoir. Et c'est la façon dont on a vécu, l'amour que l'on a eu pour les autres et pour soi-même, qui aura le plus d'influence sur la décision que l'on prendra quand on verra Dieu.

Inversement, le seul fait de croire en Dieu ne suffit pas pour l'accueillir le jour venu.

Si Dieu existe et qu'il est bon, il devrait pardonner à tout le monde. Logiquement, on ira tous au paradis comme dit la chanson.

Portrait de Cat-modératrice

Dieu aime tout le monde, et ne garde de rencune envers personne. Seulement, tout le monde ne veut pas forcément de son pardon.

Si tout le monde allait systématiquement au Paradis, ce serait une violation odieuse de la liberté des gens. Le Paradis, c'est être avec Dieu, uni à Lui et à toutes les autres personnes qui ont choisi d'être unies à Dieu. Dieu n'oblige personne à vivre cette union. Ceux qui refusent Dieu ne vont pas au Paradis, car ils ne veulent pas y aller.

Ceux qui refusent d'être unis à Dieu, quand ils doivent faire ce choix après la mort, au moment où ils peuvent faire ce choix en toute connaissance et toute liberté, choisissent la solitude éternelle. C'est très triste de penser que des personnes peuvent faire ce choix, mais ce serait encore plus triste si nous allions au Paradis contraints et forcés.

Bien sûr que Dieu pardonne sans aucune réserve. Cependant, ne prenons pas le pardon de Dieu passant par le sacrement de la réconciliation ou par une autre manière, dans le coeur à coeur avec Jésus pendant l'adoration par exemple, pour un distributeur à "indulgences". Le pardon est le rétablissement de notre relation à Dieu. Le mouvement est donc double nous engageant donc à le vouloir, à désirer entrer de nouveau en relation avec Dieu.

Personne d'entre nous n'a à juger le coeur de l'autre donc personne ne peut dire que quelqu'un ne veut pas du pardon de Dieu. C'est elle qui doit le savoir et le vouloir. "Demande et tu recevras."

Portrait de Cat-modératrice

Pour répondre à votre deuxième question, au sujet des personnes qui s'intéressent à Dieu à l'approche de la mort, pour ma part je ne vois pas d'hypocrisie dans cette attitude.

Quand quelqu'un apprend qu'il va bientôt mourir, il est tout à fait naturel qu'il se pose la question du sens de la vie, et de ce qui l'attend après la mort. Il est normal de réféchir à tout ce que l'on a vécu, au sens de tout cela, et de se poser la question de l'existence de Dieu et de notre relation avec Lui.

Cette période de la vie où on se prépare à la mort a une très grande importance. C'est aussi dans cette période que l'on peut faire des démarches de réconciliation, de pardon et de demande de pardon, que l'on peut dire à ceux qu'on laisse tout ce que l'on ressent.

C'est pour ça que je trouve qu'il est très grave de « voler » à quelqu'un cette période de préparation, soit en lui cachant la gravité de son état, soit en le faisant mourir prématurément, sans le prévenir (ce qui arrive régulièrement, même en France, malheureusement), pour le protéger de la souffrance.

Dieu seul peut juger un Coeur qui s'offre a lui.

 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting