Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Pourquoi l'Homme ne se satisfait-il que peu souvent ?

Domaine:
Question développée: 

Bonjour,

Je me pose une question depuis quelques temps.

Je remarque que souvent l'Homme se décourage très rapidement, cela se voit aussi bien dans les cadeaux de Noël des enfants (qui les ouvrent, jouent avec quelques temps puis les abandonnent), ou la prière (parfois nous sommes très heureux avec Dieu, et parfois c'est le vide complet) en passant par nos relations amicales (il y a des jours où l'on voudrait passer du temps avec quelqu'un et d'autres où l'on se met en colère pour rien). 
Pourquoi est-ce si dur d'entretenir une relation au beau fixe tout le temps ?

Je serai tenté de dire que c'est à cause du péché originel, mais je n'arrive pas à faire le lien.

Merci de votre attention

 

 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Filippo-modérateur

Bonjour,

Quelques idées qui me viennent au fil de la plume.

D'abord, tout dans la Révélation chrétienne indique que Dieu a fait l'homme avec un cœur qui ne peut être satisfait pleinement que par Dieu même. C'est la fameuse phrase de saint Augustin :

« Tu nous as faits pour Toi et notre cœur est sans repos tant qu'il ne repose pas en toi » (Confessions, V, 2, 2).

Il est donc illusoire de penser qu'en cette vie, nous puissions connaître le type de bonheur que nous connaîtrons lorsque nous contemplerons Dieu lui-même.

Même dans son plan initial, Dieu voulait que l'homme soit immergé dans le temps, non pour en souffrir, mais pour s'en réjouir avec Dieu même, auteur de tout bien.

Mais aujourd'hui, du fait du péché, c'est avec la grâce et la miséricorde de Dieu que nous luttons pour maintenir la vive flamme d'amour dans notre vie, pour rester uni à lui quelles que soient les épreuves que nous traversons.

Je dirais qu'« entretenir une relation au beau fixe tout le temps » me semble être quelque chose de trop forcé, d'effectivement trop dur. Une relation se construit dans le temps, et je constate, dans ma vie, et dans celles d'innombrables personnes, que c'est souvent par les épreuves traversées ensemble que l'on se rapproche.

Dieu travaille avec nous dans le temps. Il nous donne sa force pour ne pas nous décourager, et si nous nous décourageons quand même, nous avons l'indication de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, avec sa « petite Voie » : se laisser relever toujours.

Voilà ce qui me vient, j'espère qu'il y aura d'autres contributions.

Je ne suis pas certaine d'être dans le sujet, mais il me semble que l'homme est pétri de désir, au sens vital, une sorte d'appétit d'être et de vivre. Si l'insatisfaction a un aspect d'emblée négatif, elle suggère aussi que le désir de vivre, l'aspiration permanente à quelque chose (au sens, là encore, vital, et non seulement matériel) est principe de vie. En ce sens, la résignation ou le découragement, l'envie de rien, loin d'être un abandon à la grâce de Dieu, peut parfois donner l'impression d'un signe de mort. C'est le cas de certaines personnes âgées et isolées qui ne parviennent plus à exprimer aucune forme de désir, de souhait, d'envie. Le fait de susciter une forme de désir chez ses personnes, parfois par une simple présence, redonne de la vie à la vie.

Peut-être cette idée du désir, cette "aspiration à" est-elle aussi une expression de ce qui nous pousse à nous rapprocher toujours davantage de notre Créateur et Sauveur ? Au risque de se tromper dans la manière que nous avons de nourrir et d'alimenter ce désir... C'est une hypothèse.

Oui , ce qui me semble primordial est de se laisser aimer par le Christ car le Seigneur n'est qu’Amour! Pas facile de se laisser aimer par le Christ mais aimer cela s'apprend . Les cadeaux en objet comme à Noël , c’est vrai on y prend moins attention derrière mais comme un enfant que compte il en premier, l’Amour, l'amour parental paternel et maternel . La seule vrai beauté et la seule vrai valeur se trouve dans le coeur ! En vrai tout viens du fondateur, tous enfants du même Père ! Aimer Jésus avant tout est primordial car son Amour est plus grand que tout cela rend un visage dans la joie et un désir profond de paix à devenir à 100 % anti - guerre ! Laisser vire le Christ en nous voilà le plus beau des cadeaux . Le secret du bonheur : Rendre les autres heureux ! Oui , une famille à l'image de Jésus , Marie , Joseph !
Aimer l'autre avant tout par le Christ , c’est le paradis ! Jésus n'est qu'un briseur de guerre qui a soif de donner son Amour !
Jésus est mon premier Amour !
Je prie pour tous ceux en manque d'amour .
Que le Seigneur inonde de son grand Amour tout les coeurs des frères et soeurs du monde entier !
Amitié fraternellement en Jésus et Marie .
Jean-Philippe B.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting