Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

la communion dans la main et autres questions concernant l'Eucharistie

Question développée: 

Bonjour 
C'est la première fois que je pose une question, je viens de découvrir cet excellent site qui est sûrement la réponse à mes prières car je cherche toujours à mieux connaître la religion catholique...
Je suis catho de naissance mais convertie depuis le 6 janvier 2010 très exactement.
En fait je découvre l'Amour et la Miséricorde de Dieu alors que petite j'ai été élevée dans la peur je dirais de façon janséniste. Puis je me suis éloignée de la religion avant de revenir et bien sûr je me pose des questions...mais plus ça va plus je suis émerveillée de découvrir et mieux comprendre la religion catholique...

Je suis moi-même une divorcée remariée civilement. Mon mariage précédent a été déclaré nul par l'Archevêché de Paris puis Versailles, mais aux yeux de Dieu je ne peux pas vivre ma vie de femme avec mon mari actuel puisqu'il n'a pas encore fait sa démarche de son côté pour savoir si son mariage est nul ou pas. Petit à petit j'ai compris et accepté la chasteté. Ce n'est pas facile mais le seul moyen d'avoir le droit de m'approcher de Jésus et Le recevoir...

De ce fait, j'ai compris pourquoi on ne pouvait pas communier, mais que l'Eglise ne nous rejette pas du tout... à cause du scandale que ça peut représenter.

J'en ai eu la preuve aujourd'hui.
J'ai assisté à la Profession de foi de la fille d'une paroissienne divorcée ce matin, son ex mari était là et il a donné la communion. Ca m'a choquée...

Bref ma question est: un divorcé a t'il le droit de donner la communion ou pas? Il me semble que non....

De même la majorité des gens communient dans la main, mais j'ai décidé d'arrêter depuis que j'ai su que ce n'était qu'une tolérance, car j'ai bien vu que le Pape ne donne pas la communion dans la main...que ce soit JP II Benoît XVI ou François...

Pareil le jour de Pâques,je n'ai pas voulu communier car je n'avais pas trouvé de prêtre pour me confesser le Jeudi Saint, le Vendredi Saint non plus.... A la veillée pascale le Curé a dit "Ceux qui n'ont pas pu se confesser peuvent s'approcher exceptionnellement de la Table". Ca m'a vraiment estomaquée. je n'ai donc pas communié, et j'ai attendu de m'être confessée pour le faire. Croyez vous que c'était licite de la part du Curé d'avoir permis une telle chose? Ma conscience me l'interdisait.

Ca fait beaucoup de choses qui m'ont heurtée ces derniers temps, et j'avoue qu'avant j'en aurais été ravie, mais plus je m'approche de Jésus, plus je souffre de Le voir maltraité, et je pleure souvent....

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Anne-Claire,

Cela fait beaucoup de questions finalement ! Je vais essayer d’y répondre une par une.

- Une personne divorcée peut-elle donner la communion ?

En soi, le fait d’être divorcé n’est pas un problème pour l’Église. Aux yeux de l’Église et de Dieu, le divorce n’existe pas. Si un mariage est valide, le couple divorcé civilement est toujours marié religieusement. Ce qui pose problème, c’est en cas de remariage civil. La personne est alors en situation d’adultère, comme vous le savez. Nous ne savons pas si cet homme divorcé vit avec une autre personne. Nous ne savons donc pas s’il est en état d’adultère. Nous ne savons pas non plus s’il a voulu le divorce ou s’il l’a subi. Dans le doute, mieux vaut ne pas se scandaliser. Par contre, n’oublions pas que le fait qu’un laïc donne la communion est une tolérance pour les situations où il y a vraiment trop de monde pour que le prêtre donne la communion lui-même seulement. Donner la communion est un acte sacerdotal. Mais il s’agit-là d’un autre débat.

- La communion dans la main.

D’après les textes que je connais, ce n’est pas une tolérance, même si ce n’est pas autorisé partout. L’instruction Redemptionis Sacramentum sur certaines choses à observer et à éviter concernant la très sainte Eucharistie, de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements précise, en 2004 :

« Tout fidèle a toujours le droit de recevoir, selon son choix, la sainte communion dans la bouche.[178] Si un communiant désire recevoir le Sacrement dans la main, dans les régions où la Conférence des Évêques le permet, avec la confirmation du Siège Apostolique, on peut lui donner la sainte hostie. Cependant, il faut veiller attentivement dans ce cas à ce que l’hostie soit consommée aussitôt par le communiant devant le ministre, pour que personne ne s’éloigne avec les espèces eucharistiques dans la main. S’il y a un risque de profanation, la sainte Communion ne doit pas être donnée dans la main des fidèles. »

La pratique de communier dans la main existait avant celle de communier dans la bouche. Ce qui compte est l’attitude spirituelle dans laquelle on reçoit l’Eucharistie. Ces deux manières peuvent être tout à fait respectueuses. Mais lorsque l’on donne la communion dans la main, il faut veiller à ce que celui qui la reçoit la consomme immédiatement. Cela pose donc des problèmes de sécurité plutôt que des problèmes de respect de l’Eucharistie.

- Un prêtre peut-il donner l’autorisation de communier sans se confesser ?

Effectivement, comme vous, je ne vois pas comment un prêtre pourrait avoir le pouvoir de dispenser du sacrement de réconciliation. C’est aussi illicite que les absolutions collectives. En invitant ainsi les personnes à communier si elles ne sont pas en situation de le faire, il leur fait du mal spirituellement, plutôt que du bien.

Je vous admire madame, pour le courage de votre choix de vie. Jésus doit être vraiment heureux de l’amour que vous lui portez, de votre amour de l’Eucharistie, et de votre désir de chercher la vérité.

Bonjour,

Cat-modératrice a déjà si bien répondu à vos questions.
Je souhaiterais juste dire que je suis vraiment très heureuse de l'amour que vous portez à notre Seigneur. Béni soit-il pour cela.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting