Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Est-ce mal d'en avoir contre quelqu'un au point de ne pas vouloir de son amitié ?

Domaine:
Question développée: 

Est-ce chrétien d'en vouloir à quelqu'un pour quelque chose qu'une personne a fait de très mal, d'en discuter pour tenter de résoudre le problème, de se demander mutuellement pardon, mais que de ne pas vouloir lui parler et devenir amis pour autant ?

En tant que chrétiens, devons-nous toujours être en bon terme avec tout le monde ? Est-ce une forme de jugement que de décider que telle personne ne sera jamais ami pour telle raison ?

J'aimerais bien discuter de ce sujet avec vous ...

Merci !

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Adélaïde,

La réponse est essentiellement : Non !

Il n'est pas chrétien de vouloir être en bon terme avec tout le monde. Si nous vivons pleinement notre vie chrétienne, non seulement notre attitude peut conduire des personnes à s'éloigner de nous, mais nous aussi nous devons parfois nous éloigner de certaines personnes.

Quand Jésus dit :

« Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple » (Lc 14,25-26), cela se traduit parfois par de réelles prises de distance ou de réelles rupture.

Ce verset ne veut pas dire que l'on va s'éloigner des personnes qui ne sont pas des chrétiens fidèles (Jésus et Saint Paul nous demandent clairement le contraire !), il veut dire souvent qu'il ne faut pas tenir compte de notre peur de perdre ceux que nous aimons à cause de nos choix de vie et prises de position évangéliques.
Il veut dire aussi souvent qu'il est nécessaire de nous éloigner de certaines personnes qui nous font du mal.
C'est parfois une sorte d'ascèse de s'éloigner d'un proche qui nous tire vers le bas et nous empêche d'avancer sur un chemin de vie.
Cela peut être un péché de garder à tout prix une relation qui nous détruit.

C'est parfois le cas, par exemple, dans la relation avec des parents qui ne laissent pas à leur enfant adulte la liberté de répondre à sa vocation, ou qui ont une attitude qui est vraiment destructrice pour leur fils ou fille : la personne en question vivra mieux la charité envers ses parents en s'éloignant d'eux, en s'épanouissant, en cheminant vers la sainteté, tout en priant pour ses parents, qu'en restant auprès d'eux.

Par contre, il est vrai qu'il arrive aussi que Jésus nous demande de nous forcer un peu pour nous ouvrir à quelqu'un et à son amitié.

Il y a véritable discernement à poser.

Peut-être Dieu veut-il que je donne mon amitié à cette personne que j'ai du mal à aimer. Dans ce cas, si je dédaigne cette amitié, alors je fais du mal à l'autre et à moi-même.

Peut-être que cette personne elle-même n'est pas intéressée par mon amitié, en ce cas nous n'avons pas à la harceler...

Peut-être que cette amitié n'est pas susceptible d'avoir un effet positif sur nos vies. On peut vivre la charité de bien d'autres manières que par l'amitié. On peut refuser de voir quelqu'un tout en étant en communion avec cette personne.

Portrait de giby

Le pardon chrétien signifie (même sans oublier) être capable de reconstruire.

Certes, C'est pas facile (voir très dure) … Jésus a bien pardonné à ses bourreaux, non?

Mais n'oublies pas, c'est pas facile de vivre pleinement la vie chrétienne… Si je fait l'aumone, je ne vais jamais jusqu'à donner vraiment sur mon minimum vital… des fois je vais à la messe en m'étant faché avec quelqu'un, et je confis ça au Seigneur plutôt que d'aller me réconcilier avec…

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting