Aller directement à la navigation

Le Seigneur m'a donné le goût de sa parole, à travers laquelle il m'a donné la guérison

Article du blog: 

Temps de lecture estimé : 2 min 30

J’ai ressenti à l’âge de 19 ans, durant mon année universitaire, où je restais beaucoup à la maison, que le Seigneur me faisait traverser un désert.
J’avais constamment l’image et la sensation que je marchais dans le désert, que je devais garder l’essentiel, me déposséder de tout ce qui me possédait, de vendre beaucoup de choses, et je ressentais une grande paix, une sérénité différente.

BibleLe Seigneur, à travers ces journées où j’avais beaucoup de temps libre et restais à la maison, me donnait le grand désir de lire sa parole et de méditer les passages qui me touchaient.
J’ai le sentiment d’avoir reçu l’Esprit Saint à travers cette période, que je devenais animé d’un goût plus brûlant pour la lecture de la Bible, de livre de saints, témoignages, etc.
J’avais une soif plus grande de Dieu, c’était comme si je désirais vivre avec moins d’agitation, faire plus de place à l’intérieur de moi-même, accueillir quelque chose de plus grand.
J’avais le fort désir de choisir l’humilité et l’amour dans ma vie avec les autres, familles, amis, de ne plus laisser la colère me consumer et animer mon orgueil mais me faire plus petit intérieurement pour mieux sourire, mieux me changer moi-même au lieu de vouloir changer les autres.

Ce sera une année importante de ma vie, car c’est là que commenceront pour moi mes premières expériences où le Seigneur me répondra à travers sa parole de la Bible. Là où je vais pouvoir commencer à m’appuyer sur la parole et où en la lisant en silence et la méditant, le Seigneur va former mon cœur, me faire connaitre intérieurement ce que je dois changer dans ma vie et comment aimer. Il me répondra à travers d’autres personnes, des chants de louanges, et dans sa création. Je peux alors entretenir une relation personnelle avec lui, en parlant, me confiant, posant des questions comme à une autre personne, un meilleur ami.


Psaume 63, 1 – 2  Psaume de David. Quand il était dans le désert de Juda.

« Dieu, c'est toi mon Dieu, je te cherche, mon âme a soif de toi, après toi languit ma chair, terre Sèche, altérée, sans eau »


À Paray-le-Monial, le Seigneur Dieu m’a fait réaliser dans mon cœur que j’ai toujours attendu d’être aimé, eu le désir d’aimer, mais que quelque chose me bloquait. J’éprouvais un mal être de moi-même et n’acceptait pas l’amour que Dieu voulait me faire éprouver. J’avais dit non à l’amour, à l’amitié, et avais une grande barrière que le Seigneur m’a demandé avec douceur si je pouvais l’ouvrir à sa Grâce.

C’était comme s’il voulait me dire :

« Mon enfant, tu ne te crois pas aimé, que personne ne t’aimera pour ce que tu es réellement, que personne désire ton amour ardemment, mais je suis le premier à t’avoir aimé, et à désirer ton amour, tout ton amour, je veux remplir ton cœur de ma tendresse, et te montrer combien tu as du prix à mes yeux, et je t’aime, dans tes faiblesse je veux déployer ma force, faire de grande chose à travers ta petitesse, ne te compare à personne, je t’ai choisis et établis, je ne t’ai pas créé pour que tu plaises au monde, mais pour que tu rayonne de mon amour et ma miséricorde envers lui,  tu n’as juste qu’à te reposer en moi, m’ouvrir ton cœur et te laisser regarder par moi, te laisser aimer, et alors tu pourras mieux aimer. Je suis un Dieu fidèle, toutes tes déceptions sur l’amour, l’amitié, je veux les réparer, car moi je suis ton Dieu ton créateur, alors ne crains pas, car je suis avec toi, jusqu’à la fin des temps »

 
 
Le sanctuaire de Paray-le-Monial. Basilique du Sacré-Cœur
Thème:
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4 (3 votes)

Commentaires

« Mon enfant, tu ne te crois pas aimé, que personne ne t’aimera pour ce que tu es réellement, que personne désire ton amour ardemment, mais je suis le premier à t’avoir aimé, et à désirer ton amour, tout ton amour, je veux remplir ton cœur de ma tendresse, et te montrer combien tu as du prix à mes yeux, et je t’aime, dans tes faiblesse je veux déployer ma force, faire de grande chose à travers ta petitesse, ne te compare à personne, je t’ai choisis et établis, je ne t’ai pas créé pour que tu plaises au monde, mais pour que tu rayonne de mon amour et ma miséricorde envers lui, tu n’as juste qu’à te reposer en moi, m’ouvrir ton cœur et te laisser regarder par moi, te laisser aimer, et alors tu pourras mieux aimer. Je suis un Dieu fidèle, toutes tes déceptions sur l’amour, l’amitié, je veux les réparer, car moi je suis ton Dieu ton créateur, alors ne crains pas, car je suis avec toi, jusqu’à la fin des temps »

Seigneur à travers ce texte, je viens te dire que je ne me sens pas aimée, je me fâche avec tout le monde, je n'endure plus les personnes et celles que j'aimerai être amie, sont la plupart dans une grande dépression et du coup, j'ai encore eu des méchancetés dites par une de mes voisines et j'ai coupé les liens ce matin avec elle.

Seigneur, j'ai un manque d'affection, j'en peux plus et je suis seule et je me sens mal intérieurement. Je me sens plus aimée et j'ai plus envie de te prier comme avant, je m'enfonce de jour en jour. Aides moi Seigneur à me redonner un coup de tonus sur ta Parole.
Je n'ai même plus la volonté de la lire, plus envie de prier réellement, j'ai plus envie de rien et je ne fais que des bêtises. Je me détruis à petit feu. Je le sens.
Viens Seigneur m'aider, moi, je ne peux plus rien faire. amen

Chere Evangéline,
Je viens de lire ton commentaire,
Et je sentais dans mon coeur l'amour du Seigneur pour toi et ne cesse de te redire ces paroles :

"Je t'aime d'un amour éternel,c'est pourquoi Je te conserve toute Ma bonté".
Jérémie 31 : 3

"Dans un instant de colère,Je t'avais un moment dérobé Ma Face, mais avec un amour éternel, J'aurai compassion de toi, dit ton rédempteur, l'Eternel".
Isaïe 54 : 8 - 10.

" Comme une mère console son enfant, MOI Ton DIEU, JE te prends sur mes genoux, JE te caresse et JE te console " (Isaïe)

" Même si par impossible, une mère abandonne son enfant, MOI Ton DIEU, JE ne t'abandonnerai jamais ! " (Isaïe)

« Et il leur dit cette parabole, disant : Quel est l’homme d’entre vous, qui, ayant cent brebis et en ayant perdu une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf au désert, et ne s’en aille après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il l’ait trouvée ? et l’ayant trouvée, il la met sur ses propres épaules, bien joyeux ; et, étant de retour à la maison, il appelle les amis et les voisins, leur disant : Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis perdue. Je vous dis, qu’ainsi il y aura de la joie au ciel pour un seul pécheur qui se repent, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance » (Luc 15:3-7).

Ne t'inquiète pas, même Thérèse d'Avila a eu une nuit de la foi, nous avons des épreuves, mais Jésus est toujours là, il veille, il attend ta fidélité, il porte la plus grande part de ta souffrance et te murmure au coeur :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur ; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Matthieu 11,28-29

Sache que si j'ai fait l'expérience personnelle de l'amour et le soutient de Jésus dans ma vie, c'est parce que je l'ai cherché de tout mon coeur, je suis allé à l'adoration Eucharistique, devant lui présent dans l'hostie, et je lui ai confié les cris de mon coeur :

« Dieu se laisse trouver par ceux qui le cherchent de tout cœur » (Deutéronome 4, 29)

Sois certaines que même si tu ne vois rien tout de suite, il agit dans ton coeur :

Dans mon angoisse, j'ai crié vers le Seigneur, il m'a répondu,
il m'a libéré. Psaume 117

La parole de Dieu est vivante, mais nos épreuves sont des moments où l'on peut prouver au Seigneur qu'on l'aime, que l'on garde confiance, il mendie ton amour et te demande d'avoir foi, la foi peut déplacer des montagnes, Pierre a pu marcher sur les eaux, et en doutant il est tombé.

Si je peux te partager cela en respectant ta liberté, la pratique des sacrements est source de guérison et nous entraine a la charité face aux diffficultés a aimer les autres

- Le sacrement de réconciliation qui est un merveilleux moment d'amour entre Dieu et nous, où le prêtre prit pour nous et nous donne le pardon de Dieu et le sien, nous sommes lavés et reprenons la course

- L'Eucharistie où Jésus se donne à toi et brûle ton coeur de Paix, Miséricorde et Force dans l'épreuve.

N'hésites pas a lire les évangiles, je vais prier pour toi Evangéline, LE Seigneur ne t'oublie pas, il t'offre des frères qui te soutiennent par la force de la prière.

Le Seigneur vient précéder ta marche.

« Notre force ne provient pas du poids des armes, mais de l’Evangile » Jean Paul 2.

Courage,

Damien.

Et ne t'inquiète pas, ferme les yeux, abandonne toi à la Grâce de Dieu, il nous a dit que pour nous les hommes c'est impossible, mais pour Dieu ca le devient.

Comme la petite thérèse de l'enfant Jésus, qui essaie de monter une marche en tendant les bras de son papa le Seigneur elle ne fait que tomber, mais son Père attendri la prends dans ses bras et lui fait monter la marche

Sois Bénie.

Damien.

Je te remercie beaucoup Damien de tous les passages que tu m'as donné. Demain, j'essaierai de les noter et d'en méditer un.
Il faut que je fasse l'effort, mais là, je me sens au fond du puits. Merci.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting