Aller directement à la navigation

Un immense espoir : découvrir le plan de Dieu sur l’homme et le monde

Portrait de Filippo-modérateur
Article du blog: 

Conférences vidéo du Père Gagey : voir directement la liste des liens vers les vidéos

Tous nous aspirons au bonheur. Dieu s’est révélé dans notre histoire pour nous manifester qui nous sommes et comment nous pouvons nous laisser saisir par ce bonheur qu’il veut nous donner.

Nous fêtons en ce moment le cinquantenaire de l’événement le plus important de l’Église catholique au XXème siècle. Cet événement, le Concile Vatican II (1962-1965), a produit le texte Lumen Gentium. Ce texte révèle le plan de Dieu sur l’homme. Il décrit comment l’Eglise est le chemin donné par Dieu aux hommes pour accomplir ce plan, et ainsi réaliser ce pour quoi l’homme est fait, individuellement et collectivement.

Nous avons le privilège de mettre à votre disposition six vidéos exceptionnelles de présentation du texte Lumen Gentium. Ces conférences sont données par un prêtre au talent pédagogique incontestable. Il s’agit d’un véritable trésor qui est maintenant le vôtre, et qui pourra nous l’espérons changer votre regard sur Dieu, l’homme et le monde.

Vous pouvez :

1. Voir la page de présentation générale des vidéos

2. Voir directement les conférences sur Youtube :

 
 
Thème:
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4 (1 vote)

Commentaires

Merci, je vais regarder ça, dans les jours, ça m'interesse....

Le Concile Vatican II est probablement ce qui est arrivé de pire à l'Eglise Catholique ! Cette réforme a atteint un de ses objectifs : "Vider nos églises ". C'est fait, ou presque...

Portrait de Cat-modératrice

Les églises européennes se sont vidées sans attendre le concile, mais il ne faut pas réduire l'Église à l'Europe. Ce sont des raisons bien européennes qui ont vidé nos églises, et les personnes qui ont vraiment cherché à comprendre le vrai sens du concile, sans en faire leur sauce, sont celles qui contribuent aujourd'hui au renouvèlement de l'Église, au petit reste dont le feu recommence à se répandre.

Portrait de Filippo-modérateur

Je regrette de devoir dire que le "vidage d'églises" par le Concile est un poncif éculé.

Le pic absolu des ordinations sacerdotales en France a été atteint en 1955, puis les ordinations ont connu une décrue qui ne s'est pas particulièrement accentuée avec le Concile.

Cette crise de la foi n'a concerné, à l'échelle de la planète, que les Églises d'Europe de l'Ouest, des États-Unis et du Canada, des pays qui subissaient une crise de civilisation majeure. En Europe par exemple, la Pologne n'a jamais cessé de connaître un niveau de vocations particulièrement élevé.

Exemple concret et très intéressant : juste après le Concile, un certain cardinal Wojtyła (prononcez : voïtéoua), archevêque de Cracovie, fit revivre à son diocèse l'expérience du Concile. Cela prit la forme d'un synode qui dura de 1966 à 1979. Pendant les deux premières années, 500 groupes d'études des textes du Concile furent constitués. Une cinquantaine se réunissaient encore en 1997. Tout cela est fort bien raconté dans la formidable biographie de Jean-Paul II par George Weigel, Témoin dans l'espérance, 1999, pp. 258-261.

Avez-vous vu quelque chose de comparable en France ? Avez-vous vu un schisme se produire en Pologne ? ou bien des ralliements massif à la Fraternité Saint Pie X ?

Le Père Gagey dont je publie les vidéos a eu une intuition similaire, à son échelle : il fallait et il faut toujours un effort d'explication par les prêtres et les évêques des textes du Concile, et la constitution de groupes d'étude, faute de quoi malheureusement, le fruit du Concile se perd, on l'efface, ou bien en le rejetant dans les ténèbres, ou bien en rêvant déjà à Vatican III.

Oui vraiment, ce Concile est une merveille qui mérite d'être étudié à fond pour en tirer tout son fruit spirituel.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting