Aller directement à la navigation

La surdité vaincue, un miracle de la science et un don de Dieu

Portrait de Filippo-modérateur
Article du blog: 

Temps de lecture estimé : 2 min 30

Tout comme la lèpre en son temps, on a longtemps pensé que seul un miracle pouvait guérir les personnes atteintes de surdité.

Grâce aux travaux patients de médecins et d’autres scientifiques, depuis les années 1970 des progrès fulgurants ont été accomplis pour aboutir à un résultat inimaginable il y a encore 50 ans : éradiquer la surdité.

Je parle ici de la surdité dite profonde, celle qui est présente à la naissance par une altération des cellulles ciliées, c'est-à-dire les cellules qui permettent l'audition.

L’organe de l’oreille interne qui permet l’audition s’appelle la cochlée. Dans cet organe se trouvent des milliers de cellules qui captent les sons et les transmettent au nerf auditif relié au cerveau.

Chez les sourds profonds, ou sourds de naissance, ces cellules auditives sont totalement déficientes, ce qui fait que la personne ne peut absolument rien entendre.

Il existe donc aujourd’hui une technique mêlant chirurgie et électronique qui permet à ces personnes de bénéficier d’un implant qui remplace les signaux émis habituellement par les cellules auditives, ce qui permet à toute personne atteinte de surdité d’entendre et donc aussi de parler, un parlé qui est bien meilleur que le parlé monocorde des sourds qui n'ont jamais entendu.

À Bourg-en-Bresse se trouve un institut de jeunes sourds au sein duquel j’ai participé à une journée de formation expliquant le système.

La cochlée est donc cet organe de l’oreille interne en forme de limaçon.

Le système comporte plusieurs éléments :

  • un implant (de la taille d’une pièce d’un euro) situé sous la peau du crâne juste au-dessus de l’oreille
  • un câble qui relie l’implant à la cochlée
  • un transmetteur maintenu en face de l’implant interne par aimantation
  • un ensemble microphone / ordinateur de transformation des sons en impulsions électriques placé derrière le pavillon, relié par un petit câble au transmetteur

Lorsque le son arrive dans l’ensemble microphone / ordinateur, des impulsions sont émises vers l’émetteur placé un peu plus haut sur la tête. Le récepteur interne transmet alors les impulsions dans le câble situé dans la cochlée. Les impulsions sont transmises au nerf auditif et l’on peut alors entendre.

Cette vidéo illustre le système utilisé actuellement.

Des centaines de milliers de personnes sont actuellement implantées à travers le monde, surtout dans les pays développés, car l’ordinateur ultra-miniaturisé coûte plusieurs milliers d’euros, sans parler du coût l’opération d’implantation.

Dans l’Évangile selon saint Marc, chap. 37, versets 32 à 37, nous lisons ceci :

« On amène [à Jésus] un sourd, qui de plus parlait difficilement, et on le prie de lui imposer la main. Le prenant hors de la foule, à part, il lui mit ses doigts dans les oreilles et avec sa salive lui toucha la langue. Puis, levant les yeux au ciel, il poussa un gémissement et lui dit: "Ephatha", c'est-à-dire: "Ouvre-toi !". Et ses oreilles s'ouvrirent et aussitôt le lien de sa langue se dénoua et il parlait correctement. Et Jésus leur recommanda de ne dire la chose à personne; mais plus il le leur recommandait, de plus belle ils la proclamaient. Ils étaient frappés au-delà de toute mesure et disaient: "Il a bien fait toutes choses: il fait entendre les sourds et parler les muets." »

Aujourd’hui, tout comme la lèpre, une des plaies de l’humanité que Jésus avait le pouvoir de guérir, de manière exceptionnelle, est maintenant vaincue.

Si Hélène Keller ou Marie Heurtin (film à l'affiche cette semaine) étaient nées aujourd'hui, elles auraient été appareillées, et, mis à part leur cécité, elles auraient été des petites filles comme les autres, ne faisant l'objet d'aucun livre ou film.

Par la grâce de Dieu qui a permis à l’homme de le réaliser, un miracle scientifique et technique est en train de se diffuser dans le monde : faire entendre les sourds et parler les muets.

--------------

Une image et une photo du système complet :

  1. L’ensemble microphone / ordinateur
  2. La batterie amovible pour rechargement
  3. L’ensemble transmetteur / implant interne
  4. Le fil glissé dans la cochlée contenant les électrodes qui envoient les impulsions au nerf auditif

 

 

 

 

 
 
Un enfant porteur d'un implant cochléaire
Mots-clés blog:
Thème:
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4 (1 vote)

Commentaires

Merci

Une petite précision: avec l'implant cochléaire, la surdité n'est pas vraiment vaincue, mais rendue moins pénible. Ce n'est pas une guérison ni une correction comme pour les yeux (lunettes). Ce qui est vrai, et le plus important, c'est que la communication - et donc l'intégration dans la société - est rendue plus facile et plus accessible. Voilà le miracle de notre temps, dont je me réjouis fortement. J'ai eu les larmes aux yeux avec le film de Marie Heurtin.

Portrait de Filippo-modérateur

Je n'ai assisté qu'à une journée de formation où l'on nous expliquait que certes, l'audition était loin d'être parfaite avec l'implant, mais que pour des gens dont la vie aurait du se passer dans le silence complet, c'était l'occasion d'être presque complètement intégrés avec les entendants de naissance.

Est-ce que vous savez si les enfants implantés très jeunes ont encore de vrais problèmes ? Ne peuvent-ils pas étudier et travailler pratiquement comme tout le monde ?

L'implant cochléaire donne le meilleur résultat chez les enfants sourds de naissance (implanter avant l'âge de 3-4 ans) et les adultes devenant sourds profonds. Pour les adultes sourds de naissance, cela est moins évident et il faut bien tester, réfléchir et évaluer. J'ai 2 cousines nées gravement malentendantes qui sont devenues sourdes, et elles ont été implantées à l'âge de 12 et de 17 ans. Mais elles ne sont pas heureuses avec l'implant. Le fait d'entendre tous les bruits peut rester irritant, alors que la finalité de l'implant doit être une meilleure communication. Mieux entendre aussi, mais pas forcément TOUT entendre de façon égale (les petits bruits). C'est un peu compliqué à expliquer par mail...

Et oui, les enfants sourds de naissance implantés très jeunes auront de bons résultats pour s'intégrer dans la société, absolument.

Portrait de Filippo-modérateur

Tout ce que vous nous dites nous a effectivement été dit en formation.

Quand je dis que la surdité est vaincue, je ne dis pas qu'il n'y a plus de souffrance. Je dis seulement que :

  • il ne devrait par définition plus y avoir, à très long terme, d'adultes sourds de naissance, puisque les implants vont devenir systématiques dès les premières années de vie
  • même si l'implant n'est pas confortable, il permet de vaincre ce qu'on appelle communément la surdité complète

Merci pour toutes ces précisions que je ne pouvais pas donner dans un si court article.

Si vous avez des liens à proposer, cela intéressera sûrement :

  • les personnes concernées ou leurs enfants ou leurs proches atteints
  • les personnes qui sont simplement intéressés par tout ce qui tourne autour de la surdité.

Merci

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting