Aller directement à la navigation

Existe-t-il des rencontres virtuelles ?

Portrait de Filippo-modérateur
Article du blog: 

Temps de lecture estimé : 5 min 30

Depuis 20-25 ans qu'existe le continent Internet (plus spécifiquement les sites Internet), on constate qu'une des difficultés qu'il pose est la désignation des réalités qu'il recouvre.

En particulier, on emploie volontiers le terme « monde virtuel » pour désigner tout ce qui concerne les activités sur Internet, ou même Internet lui-même, par opposition au « monde réel », ce terme désignant alors tout ce qui échappe au numérique.

Ces deux appellations posent un réel problème, car si Internet n'est qu'un monde virtuel, cela laisse sous-entendre que les activités qui s'y déroulent n'ont pas d'impact sur le réel de la vie des personnes, sur ce qui constitue l'existence concrète des personnes.

Or, il est important de prendre conscience que cette distinction est erronée et masque la vraie distinction.

1. Virtuel = simulation

L'Encycloplédie Larousse définit le virtuel comme ce « qui concerne la simulation d'un environnement réel ».

Si le virtuel est une simulation, cela veut dire qu'il ne concerne que la relation entre une personne humaine et une machine.

Robot à tête humaineCette machine peut d'ailleurs simuler un très grand nombre de caractéristiques de la personne humaine, comme on le voit dans le film A.I. de Steven Spielberg (2001), où une entreprise conçoit une machine ayant les traits d'un enfant de 10 ans.

Ses fabricants tentent de lui injecter de vraies émotions. Nous savons bien qu'une telle possibilité est vouée à l'échec, une machine ne pouvant avoir ni une volonté propre, ni une pensée propre, et encore moins une âme.

Aujourd'hui, pour le grand public, la réalité virtuelle, c'est Internet et tout ce que l'on peut faire avec. Or, cela induit une grande confusion.

Car autant on peut accepter la formulation selon laquelle un amateur de jeux vidéos a une « rencontre » virtuelle avec des personnages créés par ordinateur et interagit avec eux, autant dès lors qu'une personne humaine se trouve de l'autre côté de l'écran, il est faux et très dangereux de parler de simulation ou de virtuel.

Pourquoi cela ?

Parce que toute interaction entre êtres humains est toujours une relation bien réelle.

2. Réel = relation avec ou sans intermédiaire

Qu'elle soit en face à face, ou bien par une médiation comme une lettre, un coup de téléphone, un courriel, un tchat, un échange sur un forum ou un site de rencontre, et même un « J'aime » sur Facebook ou une relation entre deux personnages de « Second life »1, il est faux de nommer cette interaction « virtuelle » car la relation entre deux ou plusieurs êtres humains ne peut jamais être confondue avec une simulation, même quand il y a mensonge ou comédie.

Pourquoi beaucoup de personnes ont-elles l'impression qu'ils ne font que du virtuel quand il agissent sur Internet ?

Cette illusion est surtout due à la dématérialisation et à l'anonymat.

La dématérialisation existe déjà avec le téléphone, mais le téléphone fait entendre en direct une voix bien réelle qui attend une réponse immédiate.

Avec un écran, la réponse est généralement différée. Il est difficile de toujours retenir que ce sont des personnes humaines, de chair et de sang, qui sont édifiées ou blessées par mes réactions parfois épidermiques derrière un pseudonyme.


Comment dès lors nommer la différence qui existe entre les deux types de relation ?

Nous entrons ici dans la pure proposition, c'est pourquoi je vous invite à réagir dans les commentaires et à faire vos propres propositions.

Internet Messenger par Buky Schwartz à Holon3. Nommer la rencontre via Internet

Je me lance.

On pourrait parler de rencontre avec ou sans intermédiaire technique. Mais cette formulation recouvre également la lettre (pensons à tout le système postal) et le téléphone.

On pourrait parler de rencontre médiatisée, mais cette formulation pourrait être confondue avec une rencontre de personnalités couverte par la radio et la télévision.

Plus spécifiquement avec Internet, on pourrait parler de rencontre par intermédiaire numérique. C'est plus juste, mais ça reste une formulation lourde.

On pourrait encore tenter de parler de rencontre par écran interposé, c'est encore lourd.

Peut-être que l'expression de rencontre numérique, qui semble étrange, pourrait s'imposer, même je ne l'ai jamais entendue pour l'instant. Il s'agit pourtant bien d'une rencontre via des 0 et des 1, une « rencontre binaire ».

Poignée de main4. Nommer la rencontre sans Internet

Pour parler de la rencontre sans Internet, on utilise volontiers l'expression de « rencontre réelle» ou l'expression anglophone « IRL », « In Real Life ». On voit ici une fois de plus que l'on oppose de manière erronée virtuel et réel.

Une digression : l'expression « IRL » peut être rapprochée de l'expression « No life » pour désigner les personnes qui passe la majorité de leur temps devant un écran.

Or, si les soi-disants « No life » interagissent avec d'autres personnes via leur écran, on ne peut pas dire, au sens strict, qu'ils n'ont pas de vie. Simplement, toute leur vie passe par le numérique.

Remarque importante : je ne suis pas du tout en train de dire que les rencontres sur Internet sont un mode de relation comme un autre à tel point qu'il n'est pas utile de rencontrer les gens en vis-à-vis, individuellement ou en groupe. Nous sommes des êtres incarnés qui avons besoin d'appréhender nos semblables avec de vrais yeux et de les entendre avec de vraies oreilles, et si les relations deviennent plus proches, selon les cultures, d'échanger avec eux une une poignée de main ou une accolade.

Une rencontre par téléphone ou par Internet ne peut jamais se substituer totalement à une rencontre en vis-à-vis, c'est pourquoi sur les sites de rencontres, nous encourageons vivement les participants à se rencontrer le plus vite possible en direct, car sinon ils restent dans l'imaginaire et il y a un fort risque de voir les rêves se dissoudre lors de la première rencontre directe.

Alors quelles formules utiliser pour cette rencontre sans machine interposée ?

J'ai identifié plusieurs formules pour parler de la rencontre hors Internet, j'en livre quatre sans ordre particulier : rencontre sans intermédiaire, rencontre directe, rencontre physique, rencontre face-à-face.

Le terme « rencontre sans intermédiaire » ne semble pas très claire, car on ne saisit pas en quoi elle s'oppose à une rencontre sans Internet. Le terme « rencontre sans intermédiaire » est également peu claire pour la même raison.

Le terme de « rencontre physique » fait plus penser à un toucher physique qu'à une rencontre où l'on a la possibilité d'appréhender l'autre avec toute la complexité de son attitude globale, de la relation entre ses paroles et ses gestes, de toutes les expressions de son visage. Même la vidéo la plus poussée est pour l'instant incapable de rendre cela. Sans doute qu'un jour, la vidéo en trois dimensions en temps réel, comme dans Starwars, le permettra davantage.

Peut-être que le terme de « rencontre face-à-face » est encore le plus facile à retenir et le plus évident. Ce n'est qu'un point de vue personnel.

Conclusion

Retenons pour finir que la majorité des mots désignant les réalités d'Internet n'ont pas encore un sens bien fixé et que, de plus, de nouveaux mots apparaissent sans cesse. Nommer quelque chose n'est pas anodin. Les mots sont les composants les plus essentiels de la langue. La langue est un composant majeur de la culture. La culture est, d'après Jean-Paul II, ce qui spécifie l'homme. Donc, ne pensons pas que le fait de nommer correctement les réalités du continent numérique n'a aucune importance.

Si Internet est aussi réel que les autres réalités invisibles comme l'électricité ou les ondes, nous voyons bien que nous ne sommes qu'au début d'une aventure : celle d'inventer les mots et de nommer le plus justement correctement les choses du continent Internet.

À vous la parole : comment nommer la distinction entre relation sans ou via Internet ?

1. Le site Internet Second Life, créé en 2003, est un site de type « métavers », par opposition à univers. L'utilisateur peut créer un personnage de type humain qui évolue dans un monde créé par les personnages d'autres utilisateurs.

Retour au Blog catholique saint Jean-Paul II

Évaluez cet article: 
Moyenne : 3.4 (5 votes)

Commentaires

daprès moi, la rencontre quelle soit réelle ou virtuelle ne perd en rien de son caractère de rencontre lol.. enfin je veux dire une rencontre reste une rencontre... maintenant la distinction se rattache souven beaucoup plus au fond qu'à la forme... rencontrer une personne réellement dispense l'autre de devoir entretenir curiosité et doute, voir meme cotoyer une sorte "dinconnu"... une rencontre virtuelle .. bah cest ne tout simplement pas savoir quoi que savoir se résume à ne savoir que ce quon sache en général ^^

Portrait de Cat-modératrice

Mais justement, la rencontre par Internet est tout aussi réelle que celle que vous appelez réelle.
Bien sûr il manque des éléments que l'on peut ne percevoir qu'en face à face.
Mais une rencontre qui a lieu sur le "continent numérique" (cf. Benoît XVI) entre deux personnes sincères peut être plus authentique qu'une rencontre en face à face où l'un des deux manipule l'autre !

Néanmoins, dans le cadre des relations amoureuses, il est toujours préférable de passer le plus vite possible du numérique au face-à-face, pour limiter les dérives de l'imagination.

Portrait de Filippo-modérateur

Merci pour votre commentaire.

J'abonde dans le sens de Cat : il n'y a pas de rencontre virtuelle, il n'y a que des rencontres réelles.

Le virtuel, c'est ce qui pourrait arriver. Une virtualité, c'est quelque chose qui pourrait arriver, mais qui n'est pas encore arrivé. On pourrait aussi parler de potentialité.

C'est possible, mais ce n'est pas encore fait.

Donc une rencontre virtuelle n'existe pas. Elle n'a pas eu lieu. Elle est possible, mais elle n'a pas encore de réalité concrète.

L'article a tout simplement pour but de clarifier et de nommer correctement les réalités dont nous parlons.

J'espère avoir été plus clair.

Portrait de Cat-modératrice

Je précise encore qu'il est important de choisir un vocabulaire approprié non pas d'abord pour parler une belle langue, mais parce que cela a des conséquences sur notre comportement.

Si je parle de rencontre « réelle » pour la rencontre face-à-face, par opposition aux rencontres « virtuelles » par l'intermédiaire d'Internet, je risque de perdre de vue que mes réactions envers les personnes sur Internet peuvent avoir autant d'impact sur elles que des réactions face-à-face.

quoique savoir se résume à ne savoir que ce que lon veut que lon sache généralement et ne faire savoir que ce que nous voulons comme devant etre su! ** (netant pas doptions de modification!)

Portrait de Cat-modératrice

Je ne suis pas sûre de comprendre ce que vous voulez dire.

En tous cas, il est vrai qu'il est plus facile de cacher son identité par Internet, mais dans les rencontres en face-à-face on peut aussi mentir et manipuler les gens. En face-à-face aussi on peut ne dire que ce qui nous arrange.

Une rencontre reste une rencontre...quelle soit virtuelle ou reelle ... si lon saccroche à la naturre du mot rencontre..eh bah les deux en sont "reellement"..toutefois sil existe une ramification de dénomination cest à cause de pointsprécis qui dailleurs évoqués dans larticle.. je suis tout à fait daccord avec vous sur le fait que cest aux personnes concernées den faire quelque chose dauthentique ou pas quelle soit réelle virtuelle ou globalement relle (vraiment inutile de philosopher pendant des siècles lolsur le sujet) ... dou mon commentaire précedent ^^ .

Portrait de Cat-modératrice

En fait je pense que tout le monde est d'accord sur le mot "rencontre", l'article porte sur les mots "virtuel" et "réel".

Si nous philosophons sur le sujet, c'est que malheureusement tout le monde ne se rend pas compte comme vous que dans les deux cas il s'agit d'une rencontre entre deux vraies personnes.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting