Aller directement à la navigation

De jeunes catholiques occidentaux à la rencontre des chrétiens d'Orient

Article du blog: 

Temps de lecture estimé : 4 min

"C’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de chrétiens" (11, 26). Ce verset des Actes des Apôtres a inspiré le nom de notre jeune groupe Antiokia, une initiative que nous avons lancée il y a un an, pour favoriser la prière, la rencontre et le partage entre des jeunes chrétiens latins et orientaux.

À Antioche, Saint Pierre fonda la première église en 38, église dont sont issues la plupart des églises orientales aujourd’hui. Antiokia résonne comme un appel à retrouver nos racines au contact de nos frères chrétiens d’Orient. Ce nom en effet est pour nous fort de sens car il porte en lui cette idée d’unité, d’universalité, de « retour aux sources » et d’annonce de l’Évangile, qui forme la base même de notre initiative.

Tout d’abord, Antiokia est le fruit d’une rencontre en Orient : c’est en effet lors de volontariat et de mission humanitaire en Terre Sainte, en Jordanie et au Liban que nous avons été profondément marqués et saisis par la foi des chrétiens locaux et par leur manière de la vivre au quotidien, malgré les difficultés et les injustices.

Animés de la même passion pour cette région et d’un grand amour pour l’Église, nous sommes revenus en France avec un profond désir de partage et d’unité, pour mieux connaître, rencontrer et faire connaître les chrétiens d’Orient. Ainsi, en rencontrant les différentes communautés orientales de Paris-et d’Ile de France, nous redécouvrons les racines de notre foi commune. En effet, nous partageons la même foi, nous avons seulement différentes façons de la vivre, et c'est riche de nos différences que l'on va pouvoir grandir ensemble, unis au Christ.

En lien avec l’association de l’Œuvre d’Orient, nous proposons donc aux jeunes chrétiens d’Orient et d’Occident de nous réunir pour vivre ensemble cette Église universelle, par la prière, la rencontre et le partage.

Tous les deux mois, nous rencontrons les jeunes des différentes paroisses orientales, et découvrir l’histoire et l’actualité de l’église en question. Au programme de l’année dernière : Notre Dame du Liban, l’église maronite (présente au Liban, principalement), Saint Thomas l’Apôtre à Sarcelles qui est l’église chaldéenne, Saint Julien le Pauvre (église melkite) et Saint Ephrem (église syriaque) près de Notre Dame de Paris. En septembre, nous avons rencontré les jeunes coptes de Notre Dame d’Égypte, et nous avons été accueillis également par nos frères coptes orthodoxes à Villejuif ! Pour commencer l’année 2015, direction l’Arménie avec le groupe de jeunes de la Cathédrale Sainte Croix. Vous comprenez pourquoi, avec Antiokia, on peut mieux comprendre ce qu’est l’Église catholique, qui signifie « universelle » !

Nous proposons pour cela plusieurs activités. La première d’entre toutes, c’est bien sûr la prière. Le Christ nous le demande : il est nécessaire de prier les uns pour les autres, mais aussi les uns avec les autres, de manière à répondre à l’appel de Monseigneur Sako, Patriarche des Chaldéens en Irak : « Ne nous oubliez pas ! ». Dieu nous apprend à prier ensemble, avec l’aide de Marie et de son Esprit Saint, qui a réuni les apôtres lors de la Pentecôte, quelques soient leurs langues ! Nous nous réunissons pour prier le chapelet en arabe, araméen, arménien, latin et français. Des amis viennent également donner d’édifiants témoignages : lors de notre dernière veillée de prière, nous avons écouté une Irakienne et une Syrienne sur la situation de leur pays, et plus particulièrement celle des jeunes et des enfant à l’approche de Noël.

Nous nous rendons régulièrement à la messe dans les paroisses orientales et partageons un moment de fraternité avec les jeunes. Aussi, riches de nos différences culturelles, de nos rites, de notre histoire, nous nous formons afin de mieux connaître la diversité des églises latines et orientales : il nous faut aller de la compassion à la compréhension !

Une nouvelle activité est proposée en cette fin d’année : ce sont les « soirées Cénacle » : un temps de partage et de réflexion sur la Bible et le catéchisme de l’Église catholique. C’est très intéressant de voir les échanges parce que nous allons tous au même but, mais avec des cultures différentes, et donc des regards et des sensibilités différentes. Et de la rencontre naît le partage, et du partage, une amitié sans frontière ! Nous sommes jeunes et nous comptons bien le rester ! Pour cela, nous proposons des soirées à thèmes, dîners, films, week-ends et autres temps festifs, pour vivre une véritable fraternité. Ce sont des moments forts de découvertes, notamment par la musique, la danse, la cuisine =)
 

Jean-Paul II parlait d’elles comme des « deux poumons de l’Église ». Les Églises d’Orient et d’Occident ont en effet beaucoup à partager. Nous continuons donc de créer ensemble de petits ponts entre jeunes des différentes églises. Revenir au fondement de notre foi pour mieux comprendre son origine, nous aide à mieux la vivre au quotidien et notre communauté chrétienne. C’est passionnant et ô combien édifiant ! En conclusion, rappelons-nous de ces quelques mots de Vatican II, issus du décret Unitatis Redintegratio, « Il n’est pas du tout contraire à l’unité de l’Église qu’il y ait diversité des mœurs et des coutumes, ainsi qu’il vient d’être mentionné ; une telle diversité ajoute même à sa beauté et est une aide précieuse pour l’accomplissement de sa mission ».

Bienvenue à Antiokia, Ahlan wa sahlan !
antiokiaparis@gmail.com
www.facebook.com/AntiokiaOrient
twitter.com/AntiokiaOrient

 
 

Évaluez cet article: 
Moyenne : 4 (1 vote)

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting